Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Nicolas Sarkozy en guerre contre Emmanuel Macron : il lui assène le coup de grâce

Publié par Elodie GD le 24 Août 2023 à 17:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Auparavant très proche d’Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy semble avoir changé son fusil d’épaule. Dans son dernier livre Le Temps des combats ainsi que sur le plateau de TF1, l’ancien chef d’État a exprimé son désaccord vis-à-vis de la politique de la France en Ukraine.

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Du mal à lui pardonner » : Nicolas Sarkozy s’en prend vivement à Barack Obama

Sarkozy VS Macron

Leur complicité n’est plus. C’est en tout cas ce que laissent entendre les récentes interventions de Nicolas Sarkozy au sujet de la politique de la France en Ukraine. Pourtant, il y a un an de cela, l’ancien président appelait à voter Emmanuel Macron.

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

C’est désormais de l’histoire ancienne.

Aujourd’hui, Nicolas Sarkozy semble dépassé par les décisions de la France. Notamment celle d’avoir cessé tout dialogue avec Vladimir Poutine.

Nicolas Sarkozy
La suite après cette publicité

À lire aussi : Carla Bruni inquiète pour Nicolas Sarkozy : Elle lui adresse un étrange message

Une volonté de renouer le dialogue avec la Russie

Dans son dernier livre, Le Temps des combats, l’ancien président s’en donne à cœur joie, pointant du doigt l’absence de neutralité de l’Ukraine.

La suite après cette publicité

Et, il renouvelle ses propos sur les ondes : « C’est le devoir du président français de conserver ouverte la voie du dialogue avec la Russie » , rapporte Le Monde. À titre d’exemple, Nicolas Sarkozy a cité, ce 23 août, sur le plateau de TF1, une situation délicate dans laquelle il s’est retrouvé avec Vladimir Poutine.

« Lorsque j’étais président de l’Europe et président de la France, j’ai été confronté à Poutine, très brutalement, quand il a commis l’outrage d’envahir la Géorgie » . S’ensuivent alors « huit heures de discussions extrêmement violentes » , rapporte l’ancien président.

Un calvaire, certes, mais une stratégie payante, puisque le président russe a finalement consenti à « retirer ses chars » .

La suite après cette publicité

Si pour l’heure Emmanuel Macron n’a pas encore réagi, on est sûr d’une chose : les propos de Nicolas Sarkozy ont déplu. Affaire à suivre.

À lire aussi : « Tout est factuellement faux » : Nicolas Sarkozy réagit à sa condamnation

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.