Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >

Nourri à l’eau de coco, un bébé de parents végétaliens a vu sa vie anéantie…

Publié par Elisa GERLINGER le 29 Sep 2020 à 5:28
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un bébé à été majoritairement nourri d’eau de coco par ses parents végétaliens. L’enfant est désormais atteint d’une paralysie cérébrale permanente.

La suite après cette publicité
bebe

Un bébé nourri à l’eau de coco

La suite après cette vidéo

Les parents végétaliens d’un bébé de 12 mois ont décidé de le nourrir principalement à base de fruits, dont principalement de l’eau de coco, après la période d’allaitement. Un jour, le père s’inquiète de l’état de santé de son enfant, et envoie un mail à une association américaine de végétaliens. « Salut, mon enfant de 1 an a cessé de vouloir boire et manger et quand il le fait, il n’arrive pas à dormir et tousse. Que puis-je faire pour l’aider ? Il suit un régime de fruits. S’il vous plaît, aidez-nous dès que possible » , écrit-il paniqué. Son interlocuteur lui avait conseillé de lui faire boire un simple thé afin de soulager son estomac.

Seulement, la santé du bébé de 6 kg n’a fait que de se dégrader. Les parents ont été obligés de l’emmener aux urgences rapidement. Il a par la suite été hospitalisé en soins intensifs durant près d’un mois. Sur sa peau, les médecins avaient découvert des ecchymoses et éruptions cutanées, conséquence directe du syndrome de kwashiorkor, syndrome de malnutrition protéino-énergétique. Du sang avait aussi été trouvé dans ses selles.

La suite après cette publicité

L’enfant handicapé à vie

Ses parents ont été condamnés par la justice australienne à suivre un traitement psychologique. L’enfant a aujourd’hui trois ans et est atteint d’une paralysie cérébrale, qui va l’handicaper à vie. Il vit actuellement avec sa mère, séparée de son père.

« Les 1 000 premiers jours de la vie de l’enfant sont les plus déterminants car une mauvaise alimentation peut avoir des conséquences irréversibles sur sa croissance et sa santé : de la maladie à la mortalité infantile, en passant par le handicap. Aujourd’hui dans le monde, 165 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrent d’un retard de croissance. » , explique l’Unicef

La suite après cette publicité

A lire aussi: Émotion : un bébé né sourd entend la voix de ses parents pour la première fois !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.