Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Nucléaire : Les Russes font « des portes ouvertes » d’une centrale ukrainienne

Publié par Hugo Plassot-Moizan le 02 Mai 2022 à 22:36

Plus de deux mois après le début de l’invasion Russe en Ukraine, la situation reste floue. La tactique russe est notamment basée sur la saisie de points-clés, comme les centrales nucléaires. Après Tchernobyl, c’est celle de Zaporijjia, la plus grande d’Ukraine et d’Europe qui avait été prise en mars. Une équipe de l’AFP a pu se rendre sur place pour observer l’ampleur des dégâts.

Zaporijjia en ukraine

Des lieux de haute importance

Ce dimanche 1er Mai, l’AFP a eu la possibilité de se rendre sur le site nucléaire de Zaporijjia, la plus grande d’Ukraine et d’Europe. Cette centrale a été prise par l’armée russe durant le mois de mars. Un acte qui a été pointé du doigt par la communauté internationale. Notamment parce que la Russie avait récidivé après s’être emparé de Tchernobyl.

La stratégie des Russes est simple, s’emparer des sites les plus importants pour les Ukrainiens afin d’appauvrir leurs ressources. Cela s’est démontré avec la prise comme ici de centrales, mais aussi de ports ou de raffineries de pétrole. Pour l’instant, les combats sont toujours en cours dans plusieurs régions de l’Ukraine.

 

Les Russes ouvrent les portes d’une centrale ukrainienne

Ce 1er mai 2022, un voyage de presse a été organisé par l’armée russe. L’AFP y a été conviée et a pu constater les dégâts du conflit sur la centrale. Les journalistes ont constaté les signes d’explosions et d’incendies réguliers. En revanche, il n’y a aucun signe d’attaque sur le dôme des réacteurs. Il y a une semaine déjà, l’Agence internationale de l’énergie atomique a jugé « préoccupante » la situation à la centrale de Zaporijjia.

Moscou indique que tout fonctionne normalement « en accord avec les normes nucléaires, radioactives et environnementales » . Sur place, les soldats russes ne portent plus de combinaisons ou d’équipements contre les radiations. « Nous sommes prêts à vendre de l’électricité à l’Europe. Tout acheteur est bienvenu. C’est très bon marché ! » . C’est ce qu’a indiqué le nouveau maire pro-Moscou d’Energodar, Andreï Chevtchik.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.