Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Covid-19 : l’OMS alerte sur un risque de « catastrophe absolue » concernant la vaccination des enfants

Publié par Celine Spectra le 15 Juil 2021 à 13:16
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Avec la crise sanitaire actuelle, les enfants sont moins bien vaccinés. L’OMS avertit sur un risque de « catastrophe absolue. » Alors que les pays crient actuellement pour pouvoir mettre la main sur des vaccins anti-Covid, il est malheureusement force de constater que les pays ont reculé sur d’autres vaccinations. Ce qui met pleinement nos enfants en danger d’attraper des maladies graves.

La suite après cette publicité
Face à la crise sanitaire, les enfants sont bien moins vaccinés. OMS alerte sur un risque réel de catastrophe absolue !

Image Pixabay

>>> À lire aussi : Vaccination obligatoire des soignants : Olivier Véran annonce de lourdes sanctions pour les réfractaires

Les enfants moins vaccinés depuis la crise sanitaire

La suite après cette vidéo

L’OMS a notamment pris comme référence le vaccin DTP3 contre la diphtérie, le tétanos et la polio. L’organisation mondiale de la santé note une baisse de la couverture vaccinale allant de 86 à 83%. Ce qui signifie que 23 millions d’enfants n’ont pas été au bout des trois doses obligatoires.

La suite après cette publicité

Il s’agit là du plus grand nombre depuis 2009. Et il faut savoir que cela touche environ 3,7 millions d’enfants de plus qu’en 2019. De plus, il a été constaté que 17 millions d’entre eux n’ont même reçu aucune dose. Un véritable retour de dix ans en arrière que déplore Kate O’Brien, la responsable du département vaccination.

>>> À lire aussi : Covid-19 : « Un soignant hostile à la vaccination, c’est une erreur de casting » 

Une vaccination en baisse à cause de la pandémie… Mais pas que !

La suite après cette publicité

Parmi les raisons qui expliquent cette baisse, il y a bien évidemment la crainte des familles d’être contaminées par la Covid. Mais il existe également des perturbations des services de santé à cause de la pandémie. De plus, certaines personnes ont peur de se déplacer et de violer des mesures de confinement.

Mais au-delà de la méfiance suscitée par la crise sanitaire, il y a surtout les pénuries de matières premières. Il faut savoir que toutes ont été réquisitionnées pour la lutte contre la Covid. Ce phénomène est très présent en Inde où le taux de couverture vaccinale est passé de 91 à 85%. Mais aussi en République démocratique du Congo, où la vaccination contre la rougeole est complètement à l’arrêt ! 

>>> À lire aussi : Professeur Raoult : ses nouveaux propos chocs sur la vaccination…

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.