Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Ophélie Winter abusée par son oncle : elle sort du silence

Publié par Sacha JOUANNE le 01 Juin 2021 à 16:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

À l’occasion de la sortie de son livre autobiographique, Ophélie Winter s’est rendue sur le plateau de Quotidien, ce lundi 31 mai, afin d’en faire la promotion. Dans son bouquin, la star des années 1990 a notamment confié avoir été abusée par son oncle durant sa jeunesse. Elle est revenue sur cette histoire dans l’émission diffusée sur TMC.

La suite après cette publicité
ophelie-winter-confidences

Crédit Photo : Quotidien / TF1

>>> A lire aussi : Alizée au plus mal : la chanteuse vient de vivre un terrible drame

Ophélie Winter victime d’attouchements par son oncle

La suite après cette vidéo

Cela faisait de nombreux mois qu’Ophélie Winter n’avait pas fait d’apparition dans les médias. Depuis quelques jours, elle enchaine les plateaux de télévision afin de faire la promotion pour la sortie de son autobiographie « Résilience » , le mercredi 2 juin. C’est pour cette raison que la chanteuse s’est rendue sur le plateau de Quotidien, ce lundi 31 mai.

La suite après cette publicité

Dans son ouvrage, Ophélie Winter confie avoir été abusée par son propre oncle handicapé durant son enfance. Dès les premiers attouchements, elle a dénoncé ces abus à sa mère. Mais cette dernière ne croyait pas une seule seconde dans les accusations de la chanteuse. « Elle ne m’a pas crue quand je le lui ai dit la première fois, je lui ai dit, ‘Maman, Stéphane me touche le zizi’, et je me suis pris une beigne » , a-t-elle raconté au présentateur Yann Barthès, avant d’ajouter. « Elle m’a foutu une claque en me disant ‘Arrête de mentir, t’es une petite menteuse » .

Une réputation de « mytho » qu’elle a entretenu durant son enfance. Mais lorsqu’elle s’est rendu compte que sa propre mère ne croyait même plus en elle, Ophélie Winter a pris une décision radicale. « Je me suis dit, ‘Là, quand tu cries au feu, au feu, le jour où il y a le feu personne ne vient souffler dessus’. Donc ça m’a arrêtée dans le mensonge (…), une chose que je ne tolère absolument pas depuis ce truc-là » , a confié la chanteuse.

Une grosse rancœur envers sa mère

La suite après cette publicité

Sur le plateau de Quotidien, Ophélie Winter a raconté le moment où sa mère s’est aperçue distinctement des attouchements. « Jusqu’au jour où on était dans cette maison près de Nîmes, dans le Sud de la France, autour de la table, et ma mère sort pour aller chercher un truc. Elle revient et mon oncle à la main dans ma culotte. Elle l’a vu, elle lui a balancé une boîte de brandade de morue dans la tronche » , a-t-elle raconté. Des abus qui ont duré tout de même « pendant dix ans » , révèle la chanteuse.

Mais malgré ces attouchements, Ophélie Winter n’en a jamais vraiment voulu à son oncle. Elle a beaucoup plus de rancœur envers sa mère. « Le pauvre, il n’y était pour rien. Personne ne lui a jamais dit, ‘C’est mal de faire ça’. C’est ce que j’attendais que ma mère fasse justement » , a déclaré l’interprète du célèbre tube Dieu m’a donné la foi, avant d’ajouter. « J’ai passé ma plus tendre enfance à rêver de sa mort parce qu’il me faisait peur, physiquement il était vraiment effrayant. (…) Il y a des trucs que je ressens, ça me fait revivre toutes les horreurs de cette époque-là » .

>>> A lire aussi : « J’étais droguée jusqu’aux yeux » : une célèbre animatrice raconte sa descente aux enfers

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.