Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Trafic de drogue : un chat devient… dealer !

Publié par Lucas le 19 Avr 2021 à 12:22

Alors celle-là, personne ne l’avait vu venir ! Au Panama, la police a fait une drôle de découverte à proximité d’une prison. En effet, les forces de l’ordre ont procédé à l’arrestation… d’un chat. L’animal transportait autour de son cou un petit morceau de tissu dans lequel se trouvait, en réalité, quelques grammes de drogue. Une enquête est en cours pour déterminer l’origine du chat et de son chemin.

>>> A lire aussi : Cinq chats de race découverts dans le double-fond d’un bus

Un nouveau type de dealer de drogue au Panama

Cela relève de l’hallucination… mais c’est plutôt bien réel, et pas inédit. En effet, il y a plusieurs années, des pigeons avaient déjà été utilisés par des trafiquants de drogue pour livrer des substances illicites dans certaines prisons sud-américaines. Les concernant, pas de petit sac accroché au collier comme pour le chat dealer du Panama, mais plusieurs grammes de drogue insérés à l’intérieur de leur corps.

Si le chat n’est bien évidemment pas celui qui se cache derrière cette opération, ses propriétaires comptaient quand même sur lui pour délivrer plusieurs sachets dans lesquels se trouvaient de la cocaïne, du crack et de la marijuana. Son arrestation a eu lieu à quelques centaines de mètres de la prison de la ville de Nueva Esperanza.

chat panama prison drogue

>>> A lire aussi : Enfermé sur le rebord de fenêtre durant deux jours, ce chat finit par tomber du 3ème étage…

El Narcogato, le chat dealer

Si les images des pigeons abattus par la police argentine avaient fait le tour du monde, le chat qui comptait livrer de la drogue à la prison panaméenne deviendra probablement très connu de par le surnom que les médias lui ont donné. En effet, ces derniers ont décidé, au moment même d’apprendre ce qu’il venait de se passer, d’appeler ce chat « El Narcogato ». Autrement dit, le « chat dealer » ou le « chat trafiquant ». Décidément, les forces de l’ordre devront redoubler de vigilance dans leurs enquêtes, car il faut désormais se méfier des animaux, en plus des humains.

>>> A lire aussi : Un avion chargé de 500 kilos de cocaïne s’écrase à cause de son poids

Source : Capital