Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Pfizer : le vaccin pourrait être sujet à de nouvelles complications

Publié par Celine Spectra le 19 Juin 2021 à 12:19
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce vendredi 18 juin, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a indiqué que le vaccin Pfizer contre la Covid-19 pourrait avoir un rôle dans l’apparition de rares cas d’inflammation cardiaque chez les jeunes adultes. En avril, l’agence avait déjà classé cet effet indésirable de myocardites comme un signal potentiel d’effets secondaires du vaccin Pfizer, après des signalements semblables en Israël.

La suite après cette publicité
Pfizer mise en cause possible pour de rares cas de myocardites !

Image Pixabay

>>> À lire aussi : Vaccin : que risquez vous si vous refusez d’être vacciné ?

La suite après cette vidéo

Pfizer responsable de certains cas de myocardites ?

Le vaccin contre la Covid-19 de Pfizer serait donc responsable d’inflammation du muscle cardiaque chez les plus jeunes. Il est vrai que le doute planait depuis plusieurs semaines maintenant. Mais ce vendredi 18 juin, l’ANSM a donc déclaré qu’il existe bel et bien un lien possible.

La suite après cette publicité

29 cas ont été signalés depuis le début du suivi en France, et 14 ont été vérifiés. Pour 9 d’entre eux, l’expertise clinique et pharmacologique a fini par conclure d’une imputabilité probable du vaccin Pfizer. Majoritairement, les cas ont été recensés chez les hommes (9 sur 14), d’un âge moyen de 28 ans. Ces derniers sont dorénavant, et pour une grande majorité (93%), «rétablis ou bien en cours de rétablissement».

>>> À lire aussi : Variant indien : très bonne nouvelle concernant les vaccins ! Soulagement…

Des effets indésirables attendus et non graves

La suite après cette publicité

25 983 cas d’effets secondaires ont été recensés depuis le début de la vaccination avec le vaccin Pfizer. La majorité de ses effets étaient attendus et ne présentent pas de formes graves. Généralement, les patients se plaignent de douleurs au point d’injection ainsi que de maux de tête. Au 10 juin, environ 32,9 millions d’injections avaient été réalisées.

Les autres vaccins accusent également d’autres effets secondaires. En effet, l’ANSM a déjà répertorié, en février, des cas d’augmentation de la tension artérielle concernant le vaccin Pfizer. 18 723 cas d’effets indésirables ont été à ce jour analysés pour l’AstraZeneca.

>>> À lire aussi : Vaccin Pfizer : « je n’ai jamais vu autant d’effets indésirables » , confie un infectiologue 

Source : HuffingTonPost

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.