Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Poutine, c’est fini : la décision radicale qui vient de tomber

Publié par Romane TARDY le 17 Mar 2023 à 18:09
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis plus d’un an, la guerre fait rage en Ukraine. Vladimir Poutine, qui semble pourtant très malade, ne veut rien lâcher. Néanmoins, la Cour pénale internationale a décidé d’agir. Et si c’était bientôt la fin pour le président russe ?

À lire aussi : Poutine indestructible ? Sa nouvelle déclaration choc

La suite après cette publicité

Poutine sous le coup d’un mandat d’arrêt

La guerre en Ukraine semble sans fin. Si les forces russes commencent à être bloquées, le président Vladimir Poutine n’est pas prêt à rendre les armes. Pourtant, il est plus isolé que jamais dans la communauté internationale et les choses ne vont pas s’arranger.

En effet, ce vendredi, la Cour pénale internationale (CPI) a décidé d’émettre un mandat d’arrêt contre le dirigeant russe. Il est accusé de crime de guerre en Ukraine. Toutefois, il n’est pas le seul concerné. La commissaire présidentielle aux droits de l’enfant en Russie a subi le même sort.

La suite après cette publicité

« La Chambre préliminaire II de la Cour pénale internationale a émis des mandats d’arrêt contre deux personnes dans le cadre de la situation en Ukraine : M. Vladimir Vladimirovitch Poutine et Mme Maria Alekseyevna Lvova-Belova » , a dévoilé la CPI dans un communiqué.

Vladimir Poutine est ainsi « présumé responsable du crime de guerre de déportation illégale de population et de transfert illégal de population des zones occupées d’Ukraine vers la Fédération de Russie » . La population ciblée ici est composée d’enfants.

La suite après cette publicité

Le président est directement attaqué. La cour avance avoir « des motifs raisonnables de croire que M. Poutine est personnellement responsable des crimes susmentionnés » . Est-ce bientôt la fin pour Vladimir Poutine ?

À lire aussi : Poutine : Révélation choc sur l’arme nucléaire

La Russie nie en bloc

La suite après cette publicité

Évidemment, Moscou a nié complètement les allégations de crime de guerre. La porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a ainsi défendu : « Les décisions de la Cour pénale internationale sont dénuées de sens pour notre pays, y compris d’un point de vue juridique » .

Il faut savoir que ni la Russie ni l’Ukraine ne font partie des membres de la CPI. La mise en application de ce mandat d’arrêt semble donc compliquée. De son côté, l’Ukraine espère que « ce n’est qu’un début » .

À lire aussi : Vladimir Poutine menace les occidentaux !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

La suite après cette vidéo