Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Poutine : Ces nouvelles voix qui se lèvent contre lui

Publié par Alicia Trotin le 13 Mar 2023 à 15:32
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Avec la guerre en Ukraine qui stagne pour les troupes russes, Poutine se fait de plus en plus d’ennemis. Si des rumeurs à propos d’une certaine baisse de régime du côté de leurs alliés chinois a longtemps fait parler d’elle, la nouvelle épine dans le pied de Moscou n’est pas celle qu’on attendait. Les femmes des soldats crient au ras-le-bol, et souhaitent le faire savoir haut et fort au dirigeant du pays.

À lire aussi : Poutine indestructible ? Sa nouvelle déclaration choc

Vladimir Poutine

Les femmes disent Stop

Déjà en septembre, des témoignages de soldats russes totalement déprimés face à la réalité du terrain avait fait parler d’eux. Cette foi-ci, c’est CNN qui a rapporté que les épouses et mères du pays ont elles-mêmes envoyé un message à Poutine. Sans formation, ni même équipements, aller combattre en Ukraine, c’est aller à l’abattoir.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

La chaine russe indépendante Telegram SOTA a partagé des images de ces femmes courageuses, avec des pancartes qui témoignent en face caméra.

« Nos [hommes] mobilisés sont envoyés comme des agneaux à l’abattoir pour prendre d’assaut des zones fortifiées – cinq à la fois, contre 100 hommes ennemis lourdement armés.(…)  Ils sont prêts à servir leur patrie, mais dans la spécialisation pour laquelle ils se sont entraînés, pas en tant que stormtroopers. Nous vous demandons de retirer nos hommes de la ligne de contact et de fournir aux artilleurs du matériel et des munitions. »

À lire aussi : Vladimir Poutine menace les occidentaux !

Les Russes commencent à baisser les bras

Certains ont décidé de se sauver dès le mois de septembre, peu de temps après les annonces de Vladimir Poutine sur les nouveaux quotas de réservistes. Beaucoup évoque la volonté évidente de ne pas vouloir mourir au combat.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

« Je pars parce que je ne suis pas fou et que je n’ai pas envie de mourir. J’ai l’impression qu’on veut me forcer à mourir pour une cause à laquelle je ne crois pas, une cause dont je n’ai rien à faire. »

Un homme russe désertant le pays en septembre 2022 – BFMTV

Beaucoup n’ont pas souhaité prendre le risque de perdre la vie, ou d’abandonner leur famille. D’après Forbes Russia, il y aurait eu plus de 700 000 déserteurs depuis le 21 septembre dernier, soit le double du nombre de soldats prévus initialement.

À lire aussi : Guerre en Ukraine : Un an après l’invasion, la victoire est proche ?