Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Un projet d’attentat en France déjoué par la DGSI : ce que l’on sait

Publié par Justine le 09 Déc 2021 à 12:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Deux hommes avaient planifié un attentat en France durant la période de Noël. Ces derniers souhaitaient attaquer des personnes au couteau dans des lieux bondés. Voici ce que révèle l’enquête menée par la DGSI.

Projet d'attentat déjoué

>>> À lire aussi : Lille : il menace de faire un attentat à la gare… et la justice le remet en liberté

Un nouveau projet d’attentat déjoué

Le 29 novembre dernier, deux hommes âgés de 23 ans ont été arrêtés par les policiers de la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure) qui a déjoué leur projet d’attentat. En effet, les deux suspects projetaient d’attaquer au couteau des lieux bondés, des universités ou des centres commerciaux (notamment en banlieue parisienne), révèle France Info. Le Parisien complète l’information en révélant que les hommes radicalisés voulaient mourir en martyr, c’est-à-dire, abattus par la police.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

L’attentat devait avoir lieu durant la période de Noël et ciblait tous les passants, surnommés « mécréants » par l’un des deux hommes. Arrêtés dans leurs logements respectifs situés à Meaux en Seine-et-Marne et au Pecq dans les Yvelines, les deux hommes ont été placés en examen pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ». Une source policière indique qu’ils sont en détention provisoire depuis vendredi dernier.

>>> À lire aussi : Une attaque au couteau dans un train fait plus d’une dizaine de blessés !

L’attentat était en lien avec l’EI

Les enquêteurs ont pu arrêter les suspects suite à leurs propos inquiétants diffusés sur le net. Ces derniers affirmaient vouloir « semer la mort à Noël » au nom d’un « Islam dévoyé », relate Le Parisien. Durant leur garde à vue, l’un des deux suspects a avoué les faits et indique s’être inspiré du groupe État Islamique (EI) pour planifier son attaque au couteau.

Le second suspect a déjà été condamné pour « association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste », mais conteste tous les propos de son ami, même s’il avoue être fasciné par l’EI. Lors des perquisitions, les forces de l’ordre ont découvert des documents en lien avec Daech. L’enquête poursuit actuellement son cours afin de découvrir d’éventuels complices. Il s’agit du 4e projet d’attentat déjoué depuis le début de l’année 2021.

>>> À lire aussi : Attentat du 13 novembre : Cette phrase choc de Salah Abdeslam pour se justifier

Source : France Info