Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Reconfinement : Un troisième confinement total, comme en mars, envisagé pour fin janvier ?

Publié par Romane le 07 Jan 2021 à 12:15

Axel Kahn, Président de la Ligue contre le cancer, est inquiet de l’arrivée des variants du Covid-19 et de leur contagiosité. Il pense que le pays devra mettre en place un reconfinement fin janvier avec des règles strictes, égales à celles de mars.

Axel Kahn

A lire aussi : Inévitable reconfinement : cette chose qui inquiète terriblement les médecins…

Un reconfinement strict à l’horizon !

Avec l’arrivée des variants britanniques et sud-africains du coronavirus ajoutée aux conséquences des fêtes, un troisième confinement pourrait se profiler pour les Français. Si pour le moment, le gouvernement laisse en place le couvre-feu, les choses pourraient changer dans les semaines à venir.

En effet, pour Axel Kahn, généticien et Président de la Ligue contre le cancer, invité sur Radio Classique, il faut craindre un nouveau reconfinement « à la fin du mois avec la fermeture des écoles » . Ce nouveau confinement serait à l’image de celui de mars, soit un « confinement extrêmement dur » . 

Les vaccins : la solution !

En effet, Axel Kahn est très inquiet au vu de « la violence et de la sauvagerie du rebond épidémique en Angleterre »  et le variant du Covid-19 « n’a pas besoin de visa pour arriver en France » . Pour le spécialiste, une seule solution : la vaccination. Après des débuts difficiles, le spécialiste se dit « relativement rassuré et satisfait de la modification des objectifs, des priorités et de la stratégie » .

Selon lui, en deux jours, le nombre de vaccinés a été multiplié par dix et il espère que la France va rattraper son retard. Il fait le voeu qu’avec le développement d’autres vaccins, on puisse vacciner  « 50% de la population française » . Cela s’ajoutera à « l’immunité collective actuelle qui est autour des 17% »  , afin d’endiguer de manière efficace la propagation du virus.

Source : Radio Classique

A lire aussi : Covid-19 : Les enfants plus touchés par le variant britannique ? Cette théorie qui inquiète