Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

BA.2 : le sous-variant d’Omicron prêt à faire flamber l’épidémie ?

Publié par Sacha JOUANNE le 22 Jan 2022 à 14:52

La vigilance a envahi de nombreux épidémiologistes après la découverte d’un sous-variant d’Omicron. Baptisé BA.2, il serait très présent au Danemark où une flambée des cas a lieu en ce moment. Détecté également en France, ses caractéristiques précises n’ont toujours pas été découvertes. Les autorités sanitaires restent alors très prudentes à son sujet. On vous en dit plus dans cet article. 

covid-19-nouveau-sous-variant-omicron-apparition

>>> A lire aussi : Covid-19 : bientôt un test anal pour détecter les nouveaux variants ?

Le sous-variant d’Omicron, BA.2, pose beaucoup de questions

Bien que la France soit actuellement frappée par la cinquième vague de la Covid-19, une nouvelle pas très rassurante est survenue. En effet, Il y a quelques semaines, un sous-variant d’Omicron a fait son apparition dans plusieurs pays du monde, dont notamment en Europe. Baptisé BA.2, il serait notamment très présent en Inde et au Danemark où une flambée des cas quotidiens a eu lieu ces derniers jours. Mais ses caractéristiques précises n’ont pas encore été découvertes.

C’est pour cette raison que de nombreux scientifiques se posent beaucoup de questions. La vigilance est de mise notamment chez l’épidémiologiste Antoine Flahault. « Ce qui nous a surpris, c’est la rapidité avec laquelle ce sous-variant, qui a beaucoup circulé en Asie, s’est installé au Danemark. » a-t-il confié à l’Agence France Presse (AFP), avant d’ajouter. « Le pays attendait un pic des contaminations à la mi-janvier ; il ne s’est pas produit et peut-être est-ce dû à ce sous-variant, qui semble très transmissible mais pas plus virulent » que le variant Omicron.

Les autorités sanitaires très prudentes

Questionné sur l’apparition de ce sous-variant lors d’une conférence de presse jeudi 20 janvier, Olivier Véran a voulu être rassurant. « Il y a des variants assez régulièrement » a-t-il déclaré, avant de poursuivre. « Pour ce que nous savons pour l’instant, il correspond peu ou prou aux caractéristiques que nous connaissons d’Omicron. » Déjà détecté en France, le BA.2 serait présent « à des niveaux très faibles » dans l’Hexagone, d’après Santé publique France (SPF).

La prudence est également de mise du côté des autorités sanitaires. Bien que ce sous-variant ne soit pas classé comme « préoccupant » par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), comme l’est le variant originel, l’agence SPF reste très vigilante au sujet de BA.2. « On a une situation internationale où le variant Omicron circule beaucoup, il est normal qu’on observe au cours du temps des sous-lignages. » a-t-elle indiqué, avant d’ajouter. « Ce qui nous intéresse c’est s’il possède des caractéristiques différentes en termes de contagiosité, d’échappement immunitaire ou de sévérité. »

On pourrait alors se demander si le BA.2 peut relancer cette cinquième vague de Covid-19 en France. Mais afin d’en savoir un maximum sur ce sous-variant, les autorités sanitaires françaises vont particulièrement s’attarder sur les données mises à disposition par le Danemark dans les prochains jours.

>>> A lire aussi : Le Paxlovid de Pfizer : Est-il véritablement un traitement « miracle » contre la Covid-19 ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.