Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Essence : La mauvaise nouvelle qui vient de tomber

Publié par Victor Adan Vergara le 16 Nov 2022 à 12:40
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce mercredi 16 novembre, la remise sur le litre de carburant passe de 30 à 10 centimes. Celle mise en place par TotalEnergies est réduite de 10 centimes. Les prix à la pompe devraient parfois dépasser les 2 euros.

À lire aussi : En pleine pénurie de carburants, il revend de l’essence et empoche… 600 euros par jour !

L’aide à la pompe baisse de 20 centimes

La remise a été mise en place le 1er septembre. Elle a été prolongée au mois d’octobre par le gouvernement. Finalement, c’est aujourd’hui qu’elle amorce sa disparition. Le bon temps des 30 centimes de ristourne par litre est fini. La remise à la pompe chute à 10 centimes par litre ce mercredi. Cette ristourne va être supprimée définitivement au 1er janvier 2023.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

De son côté, les réductions mises en place par les stations du groupe TotalEnergies passent de 20 à 10 centimes par litre. De façon mécanique, les prix augmenteront de minimum 20 centimes dès aujourd’hui sur l’ensemble des stations.

À lire aussi : Pénurie de carburant : deux Porsche tentent de passer devant les autres à la station essence… ça part en vrille (vidéo)

Le litre à quasiment deux euros

Le ministère de la Transition Écologique a publié des relevés datant du 14 novembre. Le gazole est au niveau national à 1.802 euro le litre. Le sans-plomb 95, en hausse, est quant à lui à 1.6855 euro le litre (le sans-plomb 95-E10 est à 1.6174 euro). Le sans-plomb 98 est à 1.7152 euro le litre ce lundi 14 novembre. Il est en légère baisse par rapport à la semaine dernière.

Ce mercredi, avec cette suppression de ristourne, le prix du litre avoisinera donc les deux euros. Dans certaines stations, la barre des deux euros le litre sera même dépassé ! Ces derniers jours, on a vécu une ruée dans les stations essence françaises. Les clients ont fait face à de longues files d’attente, de quoi en énerver certains. Un événement que l’on a déjà vécu il y a quelques semaines. Au début de cette semaine, l’Agence France Presse soulignait que 21% des stations-service étaient à sec pour au moins un type de carburant.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Vers une autre aide en 2023

La ristourne à la pompe, mise en place par le gouvernement, est offerte à chaque Français. Mais est aussi profitable à nos voisins (Suisse, Belgique, etc.). Pour que l’argent du contribuable français évite de subventionner les voisins européens, le gouvernement planche sur un autre projet d’aide. Une aide ciblée. Elle aurait pour but d’être destinée aux gros rouleurs.

Le projet d’Emmanuel Macron est encore flou, mais il devrait prendre la forme d’un « remboursement sur les kilomètres » . Olivier Véran, porte-parole du gouvernement, a annoncé ce dimanche sur BFMTV que la mesure serait « plus juste » et devrait concerner « entre 11 et 12 millions de français à peu près » .

À lire aussi : Adieu les embouteillages, voici la première voiture volante (vidéo)