Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Les civils ukrainiens utilisés comme « boucliers humains » ? Cette grave accusation de la Russie

Publié par Charlène Deveaux le 28 Fév 2022 à 17:56
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Cela fait désormais cinq jours que les combats continuent entre les Russes et les Ukrainiens, à travers Kiev, la capitale ukrainienne. Selon les Russes, la population est utilisée comme « bouclier humain » par l’Ukraine.

>>> À lire aussi : Guerre en Ukraine : Le cargo Antonov An-225, le plus gros avion au monde a été détruit !

« Tous les civils de la ville peuvent quitter la capitale ukrainienne »

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

C’est ce qu’a affirmé Igor Konachenkov, le porte-parole du ministère russe de la Défense, lors de l’un de ses passages à la télévision, en précisant qu’il suffisait -simplement- de passer « librement par l’autoroute Kiev-Vassylkiv » . « Librement », un mot qui peut sonner particulièrement ironique, en vue du contexte actuel, et surtout quand on sait que déjà plus de 352 civils sont morts, selon les dernières informations de BFMTV.

Et pourtant, c’est bien ce que proclame la Russie, en plus du fait que, selon elle, la population est utilisée comme « bouclier humain » par l’Ukraine. En effet, toujours selon Igor Konachenkov, les autorités de Kiev profiteraient des civils en les exhortant chez eux, et en les poussant ainsi à se sacrifier.

ukraine russie

Difficultés pour les Russes au sud de Kiev

Toujours selon les dires du porte-parole, l’Ukraine ferait face à une « suprématie aérienne » , au cinquième jour de l’invasion du pays par la capitale russe. Jusqu’à présent, Moscou n’avait jamais fait officiellement état d’offensive sur la capitale ukrainienne. Désormais, les forces ukrainiennes sont placées au nord et nord-est du pays et résistent depuis le 24 février à une offensive de l’armée russe.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

D’autres combats ont également lieu dans la partie sud de la capitale ukrainienne, où les troupes russes semblent être, pour l’instant, en mauvaise posture. Cependant, plus largement, au sud du pays dans la ville de Berdiansk, Igor Konachenkov a exprimé que Moscou « contrôle entièrement la zone entourant la centrale nucléaire de Zaporijié » , et que « le personnel de la centrale nucléaire poursuit son travail de maintenance des installations et de contrôle » .

>>> À lire aussi : L’Ukraine bientôt membre de l’Union européenne ? Le président Volodymyr Zelensky lance un appel