Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Tchernobyl : Un taux anormalement élevé de radioactivité au niveau de la centrale ?

Publié par FJ le 26 Avr 2022 à 15:42
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Terrible nouvelle pour l’Ukraine. En effet, en plus de guerre, ils doivent faire face à une catastrophe du passé qui refait surface. Ce mardi 26 avril 2022, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a annoncé que le taux de radioactivité de la centrale Tchernobyl était « anormalement » élevé.

Mise à jour : Le chef l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi s’est rendu sur place et n’aurait pas transmis cette information relayée par l’AFP. En effet, le taux de radioactivité serait « dans la normale » . Selon le correspondant de France Télévisions, l’AFP aurait en réalité fait une erreur de transcription des déclarations du spécialiste qui aurait dit : « Le niveau de radioactivité se situe, je dirais, dans la normale » .

aurait fait une erreur de transcription dans les déclarations du chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi.

tchernobyl taux anormalement eleve

Tchernobyl, un lourd passé

L’histoire recommence tristement. En effet, ce mardi 26 avril 2022, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA)  vient d’annoncer dans un communiqué de presse que le taux de radioactivité de la centrale Tchernobyl était anormalement élevé.

Une terrible nouvelle pour les Ukrainiens qui leur rappelle un douloureux événement. Dans la nuit du 25 au

Une invasion russe

Mais tout a basculé en février dernier. La Russie a déclaré la guerre à l’Ukraine et les militaires de Vladimir Poutine décident d’envahir la centrale de Tchernobyl. L’agence Energoatom en charge de la protection de la centrale tente alors d’alarmer les Russes concernant la dangerosité du site mais en vain, comme l’a expliqué le patron à BFM : « Dès les premières heures nous leur avons fait comprendre que ça n’était pas un lieu comme les autres. Que le site avait des fonctions particulières. Qu’il avait subi un accident important » .

Et cette visite n’aurait semble-t-il pas été sans conséquences pour la centrale. En effet, ce mardi 26 avril 2022 le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi a annoncé que le taux de radiation était « anormalement » élevé.  « Nous suivons tout cela de façon quotidienne » , a-t-il ensuite ajouté.

Le nucléaire est bel est bien au centre de cet affrontement. Affaire à suivre. 

0