Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Vladimir Poutine atteint de la maladie de Parkinson? Son état de santé inquiète de plus en plus !

Publié par Elodie GD le 24 Nov 2020 à 17:45
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Si des vidéos chocs filmées dans les hôpitaux russes font actuellement le tour de la toile, c’est cette fois la santé du président qui est au centre des préoccupations. En effet, des rumeurs concernant sa supposée maladie de Parkinson ont été relayées par The Sun. D’autres rumeurs parlent même d’un possible retrait du président dès l’année prochaine à cause de son état de santé.

La santé de Vladimir Poutine inquiète

A lire aussi: Vladimir Poutine peut rester président au moins jusqu’en 2036 grâce à une modification de la Constitution

Vladimir Poutine de plus en plus faible?

Aujourd’hui âgé de 68 ans, il semblerait que le président russe ait quelque peu perdu de sa superbe. Selon plusieurs sources russes, son état de santé serait progressivement en train de se dégrader. Il semblerait d’ailleurs que le président serait en train de préparer sa sortie pour l’année à venir. Si des rumeurs persistantes courent au sujet de la maladie de Parkinson, il s’avère en réalité que Vladimir Poutine souffre de plusieurs maladies.

C’est une décision que soutient vivement sa compagne, la gymnaste Alina Kabaeva. Toujours selon les informations recueillies par The Sun, la jeune femme de 37 ans ferait même pression en coulisses pour que son conjoint se retire et puisse enfin se reposer. « Il y a une famille, elle a une grande influence sur lui. Il a l’intention de rendre public ses projets de transmission en janvier » , a expliqué l’analyste politique Valéry Solovei.

Le Kremlin dément

L’analyste en est certain, Vladimir Poutine a d’ores et déjà prévu que sa fille Katerina Tikhonova, 34 ans, lui succède au pouvoir. L’ancienne danseuse de haut niveau s’investit de plus en plus aux côtés de son père. En plus de la maladie de Parkinson, l’analyste soupçonne un cancer chez le président russe. « Si quelqu’un s’intéresse au diagnostic exact, je ne suis pas médecin et je n’ai aucun droit éthique de révéler ces problèmes » , explique-t-il.

Le Kremlin n’a pas tardé à réagir face aux déclarations de Valéry Solovei. Il a fermement démenti ses affirmations et le porte-parole Dimitri Peskov a même affirmé que le président était en « excellente santé ».

A lire aussi: L’hymne russe massacré devant Vladimir Poutine, consterné, en Arabie Saoudite (vidéo)

close

Inscrivez vous à la Newsletter gratuite du TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.