Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Une ville veut interdire les chats et laissera la vie sauve aux chats en laisse

Publié par Nicolas F le 28 Nov 2021 à 14:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dans l’agglomération de Perth, en Australie, le conseil municipal de Fremantle veut faire la chasse aux chats. Les conseillers municipaux veulent rédiger un règlement pour interdire les chats sur la voie publique et dans la nature. Pour que les chats domestiqués ne soient pas confondus avec un chat errant, ils devront être tenus en laisse.

>>> À lire aussi : Ce chat errant a été déposé chez le vétérinaire et sa puce a révélé une drôle de surprise !

Fremantle veut interdire tous les chats errants

Fremantle est une ville paisible de 25 000 habitants, située dans l’agglomération de Perth, dans l’ouest de l’Australie. Pour garantir le bien-être des habitants et la survie de la faune locale, le conseil municipal souhaite modifier le règlement concernant les chats errants. Si cette loi est votée, les chats seraient interdits dans les jardins, les zones naturelles et même dans les arbres sur la voie publique. Quant à leur présence sur la route, celle-ci serait aussi interdite mais cette fois-ci dans le but de garantir leur sécurité.

>>> À lire aussi : La merveilleuse amitié entre un chat errant et un bébé chèvre blessé va vous émouvoir

Les chats ne sont pas une espèce endémique à l’Australie et s’en prennent à la faune indigène

Les associations animalières de la ville ont recensé 750 chats qui se baladent dans la ville. Ils seraient tous visés par cette nouvelle loi, qui est soutenue par une partie des conseillers municipaux. Ils avancent que « les jardins servent de refuge pour la faune qui a aussi besoin de protection contre les chats ». Selon les activistes qui soutiennent cette nouvelle loi, « la première raison est le tort que causent les chats errants à la faune ». La seconde raison avancée serait la protection des chats domestiqués, qui n’entreraient plus en contact avec des chats potentiellement malades. Les chats ont été introduits en Australie fin du 18e siècle par les Européens. Les chats errants chassent dans le bush et tuent des espèces indigènes qui disparaissent. Selon l’Australian Mammal Society, un seul chat sauvage qui vit dans le bush, tue 370 invertébrés, 44 grenouilles, 225 reptiles, 130 oiseaux et 390 mammifères par an.

>>> À lire aussi : Il photographie la drôle de vie des chats errants au Japon

les chats errants interdits dans cette ville
close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0