Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

5000€ pour une morsure de chien à la fesse : la folle affaire d’une strip-teaseuse

Publié par Céline le 24 Sep 2021 à 11:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

À Segré, un chien, nommé Bébé, a mordu une strip-teaseuse. Il s’avère que sa fesse fut affreusement abîmée. Le jeudi 23 septembre, le propriétaire du chien a été condamné par le tribunal d’Angers.

Mordue à la fesse par un chien, une strip-teaseuse réclame 5000 euros au propriétaire

Image Pixabay

>>> À lire aussi : Sa patronne l’accuse d’avoir tué son chien, elle risque le licenciement 

Mordue à la fesse par un chien, une strip-teaseuse réclame 5000 euros au propriétaire

Le 9 mai 2020, une femme, strip-teaseuse de métier et résident dans le Mainte-et-Loire a été mordue à la fesse. Une expérience pour le moins désagréable, qui a également laissé une cicatrice totalement disgracieuse. Ce qui représente un véritable handicap dans son travail. Depuis cet incident, la jeune femme ne peut plus exercer son métier. Elle a décidé de porter plainte. Cela partait pourtant d’une bonne intention. En effet, le 9 mai 2020, elle a tout simplement souhaité signaler à sa voisine que son chien divaguait dans la nature. Mais malheureusement le molosse nommé Bébé n’a pas apprécié et l’a mordu.

>>> À lire aussi : Elle monte dans le métro avec son chien mais en voulant redescendre le pire se produit

Un chien réputait pour être très méchant

Il s’avère que Bébé est un chien méchant. En effet, cinq victimes ont déclaré devant le tribunal d’Angers avoir été mordues. Des déclarations qui ont été appuyées par des certificats médicaux. Et le 9 mai 2020, ce fût le tour de la jeune femme d’être mordue à la fesse. Celle-ci a réclamé devant la justice 5000 euros de provision, car elle ne pouvait plus exercer son métier de strip-teaseuse. Et elle est désormais dans l’attente d’une opération esthétique.

Sa demande a néanmoins été déboutée, car cela a été jugé disproportionnée vu les moyens de la propriétaire du chien, qui vit actuellement au RSA. Mais ce dernier devra néanmoins payer 500 euros d’amende. Il y a également d’autres audiences sur intérêts civils de prévues.

>>> À lire aussi : Blague du jour : Un paysan perd encore son chien 

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.