Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Trois paresseux perdent la vie dans la soute d’un avion après une escale trop longue

Publié par Gabrielle Nourry le 31 Jan 2023 à 13:04
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est une fin tragique qu’ont eu trois paresseux qui sont restés bloqués deux jours dans un avion à l’aéroport de Liège. L’appareil en transit en Belgique a dû faire une escale plus longue que prévu. Trois animaux présents en soute ont perdu la vie à cause du froid.

Publicité

À lire aussi : Des policiers assurent la sécurité d’un paresseux qui traverse la route à son rythme (Vidéo)

Trois paresseux meurent de froid dans la soute d’un avion

Le week-end du 21 janvier, la France et la Belgique étaient en alerte météo pour froid et verglas. À l’aéroport de Liège, le trafic a été perturbé en raison de la présence de verglas sur le tarmac. Plusieurs avions n’ont ainsi pas pu décoller. C’est le cas d’un appareil qui devait décharger des paresseux en provenance du Pérou et à destination de l’Indonésie.

Publicité

À bord de l’avion se trouvent neuf paresseux. Les animaux étaient présents dans la soute de l’avion qui est resté cloué au sol en raison des conditions météorologiques. La soute n’a été ouverte qu’après 24 heures. À bord, trois des neufs paresseux ont perdu la vie en raison du froid.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

L’affaire fait réagir au sein de l’aéroport de Liège qui est spécialisé dans le transport des animaux. Une fin terrible quand on sait que l’espèce est en danger. Les différentes espèces de paresseux sont pour la plupart menacées d’extinction ou en déclin.

paresseux
Publicité

À lire aussi : Quand ils ont ouvert la soute de l’avion… ils ont fait une découverte absolument atroce

Des sanctions pourraient être prises

« Il faudra faire toute la clarté, et si des sanctions doivent être prises, elles seront prises » a indiqué Céline Tellier, Ministre wallonne de l’Environnement, de la Nature, de la Forêt, de la Ruralité et du Bien-être animal.

Publicité

Selon plusieurs médias belges, les différents services de l’aéroport se rejetteraient la faute. Une enquête est en cours au sein de l’aéroport afin d’établir qui avait la responsabilité des animaux. Les conclusions du rapport seront ensuite examinées par le gouvernement.

À noter qu’en octobre dernier, le gouvernement wallon a adopté un projet d’arrêté relatif à la protection des animaux durant le transport.

À lire aussi : Un ours prend 400 selfies avec la caméra de surveillance d’un parc

Publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN