Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Attention à l’escroquerie au billet noir qui revient en force !

Publié par Justine le 10 Mai 2021 à 21:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un premier cas d’escroquerie au billet noir vient de faire son apparition dans le Loiret. Également appelée « wash wash », il s’agit de payer en liquide avec des billets noircis qui peuvent être nettoyés à l’aide d’un « produit miracle ». Comment repérer ce type d’arnaque ?

La suite après cette publicité
Escroquerie au billet noir

>>> À lire aussi : Attention arnaque : Il se fait vider son compte bancaire via… sa carte SIM !

Une escroquerie aux billets

La suite après cette vidéo

Tout commence en février 2021, retrace France Bleu. Un couple résidant dans le Loiret, souhaite vendre sa maison. Heureux, les deux habitants trouvent rapidement un acheteur potentiel qui affirme travailler pour un ministre au Congo et fait une proposition à 230 000 €. Soulagé par son aisance financière, le couple accepte de le laisser payer 43 000 € en liquide et 187 000 € devant le notaire.

La suite après cette publicité

Or, les choses se compliquent quand les habitants découvrent des billets de 50 € noircis et sales tout droits sortis d’un coffre-fort. L’acheteur explique qu’il a dû noircir l’argent pour « passer les frontières ». Un argument qui met la puce à l’oreille au couple. Il s’agit ni plus ni moins de l’escroquerie au billet noir !

>>> À lire aussi : Cette banque va taxer les dépôts d’argent de ses clients !

Comment reconnaître cette escroquerie ?

La suite après cette publicité

Pour rendre les billets utilisables, il suffit simplement d’avoir un « produit miracle » en sa possession. Après une démonstration où il nettoie et paye un commerçant avec ce dernier, le couple semble à deux doigts de lui faire confiance. Mais quelque chose cloche.

Évidemment, l’acheteur ne leur donne pas gratuitement, ce dernier le vend pour 50 000 puis à 10 000 €. Une manière de soutirer de l’argent qui interpelle le couple. Par ailleurs, la femme travaille dans une imprimerie et se souvient avoir vu un homme demander la découpe de son papier noir au format d’un billet de 50 €. Elle comprend qu’elle est victime de l’escroquerie au billet noir et met fin aux discussions.

Il s’agit de faux billets de banque simplement recouverts de noir (voire simplement des morceaux de papier). Ce n’est que le 4 mai à Montargis que le malfrat et ses 2 complices ont été interpellés par la police avant d’être placés en détention provisoire.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Cette ville offre de l’argent aux mendiants s’ils acceptent de quitter le pays et de ne jamais revenir

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.