Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Frais bancaires : c’est la douche froide pour les particuliers les plus fragiles…

Publié par Manon CAPELLE le 04 Juil 2020 à 14:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Selon le projet de décret du gouvernement, les particuliers jugés comme fragiles seront bientôt davantage protégés des frais bancaires concernant les incidents de paiement. Les associations de consommateurs ainsi que les syndicats estiment que cela est insuffisant.

La suite après cette publicité
frais bancaires incidents de paiement banques

>>> À lire aussi : Chéquier : vous allez peut-être bientôt devoir lui dire adieu…

Les particuliers considérés comme fragiles davantage protégés

La suite après cette vidéo

Bientôt, davantage de particuliers seront protégés des frais d’incidents de paiement excessifs. Selon le projet de décret du gouvernement, un client sera qualifié de fragile dès cinq « irrégularités ou incidents de paiement au cours d’un même mois. » 

La suite après cette publicité

Ce changement est notable, car les banques pouvaient établir le palier d’incident nécessaire à l’obtention de ce statut. Un particulier considéré comme fragile bénéficiera d’un plafonnement de ses frais bancaires pendant trois mois. 

Ce projet de décret se veut plus protecteur. Selon les chiffres du ministère de l’Economie et des Finances, près de 3,3 millions de personnes sont qualifiées comme fragiles, en France. Malheureusement, ce chiffre risque de grimper.

>>> À lire aussi : Cdiscount : cette escroquerie à 190 000 euros qui fait scandale

La suite après cette publicité

Les syndicats protestent contre ces frais bancaires

« Entre chômage partiel et annonces de suppression d’emplois, les difficultés budgétaires pour les ménages seront renforcées. Tout ceci, pendant que les banques prélèvent chaque année au moins environ 6,7 milliards d’euros de frais bancaires liés aux incidents de paiement », souligne Valérie Lefebvre, secrétaire générale de la fédération banque et assurance de la CGT.

Les associations de consommateurs demandent un plafonnement universel des frais d’incidents bancaires. Bien que le seuil d’incident ait été harmonisé, ce n’est toujours pas le cas pour les seuils de revenus qui permettent de considérer un client comme fragile. Toutefois, les banques pourront continuer à fixer ce paramètre.

La suite après cette publicité

Le décret ne réglera pas un dernier paramètre : de savoir quels incidents de paiement seront retenus ou non par les banques pour les profils fragiles? « Il existe 9 types d’incidents de paiement, mais certaines n’en prennent en compte que un ou deux« , déplore Mathieu Robin, chargé des questions bancaires et financières pour l’UFC-Que choisir.

Les banques plafonnent les frais de ceux qui payent plus de 120 euros de commissions d’intervention sur trois mois, « semblant ainsi oublier qu’il existe de nombreux autres frais à prendre en compte. »

>>> À lire aussi : Ce nouveau crédit d’impôt qui peut vous faire faire de belles économies !

La suite après cette publicité
Source : Capital

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.