Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Ce nouveau crédit d’impôt qui peut vous faire faire de belles économies !

Publié par Justine le 04 Juil 2020 à 6:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’Assemblée Nationale a eu l’idée de créer un crédit d’impôt pour soutenir la presse. Quels sont les changements que vont subir les ménages ? Réponses.

La suite après cette publicité
Nouveau crédit impôt pour soutenir la presse

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron : cette décision sur les taxes qui fait bondir les Français !

Un crédit d’impôt pour soutenir la presse

La suite après cette vidéo

Le mardi 30 juin, l’Assemblée Nationale a voté pour la mise en place d’un nouveau crédit d’impôt. Accessible jusqu’en 202, il n’est pa pour tout le monde puisqu’il est sous conditions de ressources. Ce nouveau crédit a pour but de soutenir la presse, ce « secteur qui souffre énormément et qui n’a pas forcément bénéficié de toutes les aides » durant la crise du Coronavirus.

La suite après cette publicité

Il s’agit d’un « engagement du président de la République en direction de la presse », précise Agnès Pannier-Runacher, la secrétaire d’État à l’Économie. Ce crédit d’impôt concerne un abonnement à un journal, une publication périodique et trimestrielle ou un service de presse en ligne qui a « le caractère de presse d’information politique et générale ».

>>> À lire aussi : Loyer et travaux : pensez bien à les déduire pour diminuer vos impôts !

Qui peut profiter de ce crédit d’impôt ?

La suite après cette publicité

Ainsi le montant du crédit peut aller jusqu’à 50 euros maximum par foyer fiscal et ne peut être accordé qu’une seule fois. Ce dernier s’applique uniquement sur le premier abonnement pour 12 mois maximum, même s’il est mis en vigueur jusqu’au 31 décembre 2022.

Ce crédit d’impôt ne concerne que les foyers domiciliés en France et sous conditions de ressources pour « aider les ménages les moins aisés à souscrire à un abonnement ». Le seuil du revenu fiscal de référence est porté à 24 000€ pour pouvoir profiter de cet avantage.

Toutefois, le texte de l’amendement précise que « l’abonnement à un service de presse en ligne n’est pas éligible au bénéfice du crédit d’impôt lorsqu’il est inclus dans un service assurant la diffusion numérique groupée de services de presse en ligne ou de. versions numérisées de journaux ou publications périodiques ne présentant pas tous le caractère de presse d’information politique ou générale, ou associé à tout autre service ».

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Impôts : attention si vous êtes en couple, il y a des erreurs à ne pas faire !