Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Impôt et coronavirus : ce qui change pour le prélèvement à la source

Publié par Justine le 27 Avr 2020 à 11:44

En ces temps difficiles, le prélèvement à la source s’adapte au Coronavirus. Nombreux sont les Français au chômage technique et les indépendants connaissent une chute de revenus importante. Comment fonctionne le prélèvement à la source dans ce cas de figure ?

impôt et coronavirus

>>> À lire aussi : Impôts 2020 : les nombreuses nouveautés de la déclaration des revenus 2019 que vous devez absolument connaître

Impôt et Coronavirus

Mis en place l’année dernière, le prélèvement à la source est un gain de temps non négligeable dans sa déclaration d’impôt. Par ailleurs, cette méthode permet de réaliser un ajustement proportionnel du montant de l’impôt par rapport à vos revenus.

C’est un changement très appréciable en cette période de crise sanitaire. En effet, entre les Français forcés de se mettre en chômage partiel et les indépendants qui perdent beaucoup d’argent, pouvoir payer un impôt proportionnel à ses revenus permet d’alléger les conséquences de la crise.

>>> À lire aussi : Déclaration d’impôts : attention aux dates limites en fonction des départements, il y a eu des changements !

Impôt : les acomptes peuvent être repoussés ou supprimés

En ce qui concerne les salariés, la DDFiP rappelle sur La Nouvelle Aquitaine que « Si la personne perçoit des revenus moindres ou nuls, forcément, le montant prélevé retenu sera proportionnel ».

Pour ce qui est des indépendants, la manière de procéder est différente. La Direction Départementale des Finances Publiques insiste sur le fait que « Les artisans ou les professions libérales doivent agir sur leur compte afin de modifier le taux de prélèvement, voire le suspendre ». Depuis le 16 avril, 100 000 indépendants ont ainsi supprimé ou reporté leurs acomptes, dévoile Le Figaro. Ainsi, « le ministère enregistre 37.776 reports d’acomptes, contre 540 en période normale. Quant aux suppressions, elles grimpent à 63.003 au lieu de 45.000 ». Ces chiffres vont permettre à l’exécutif de dresser un bilan de cette crise.

>>> À lire aussi : Coronavirus : les dons pour les soignants sont-ils déductibles des impôts ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.