Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Aldi, Lidl… : en pleine crise, les discounters explosent

Publié par Quentin VIALLE le 23 Sep 2022 à 7:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors que la France subit une inflation galopante depuis de nombreux mois, Lidl et Aldi se démarquent particulièrement face à leurs concurrents plus traditionnels. Les deux enseignes ne cessent de gagner en parts de marché. Comment l’expliquer ?

Lidl et Aldi : deux enseignes fortement impactées par l’inflation

Les vidéos du jour à ne pas manquer

En juillet dernier, dans l’Hexagone, l’inflation s’élevait à 6,1% avant de ralentir légèrement au moins d’août (5,8%). Une hausse des prix généralisée, mais qui touche particulièrement le secteur de la grande distribution. Selon Iri, entreprise qui traite des données au niveau mondial, les enseignes de hard-discount comme Lidl et Aldi ont été les plus sévèrement touchées par cette inflation avec une hausse moyenne de 8,7%. En parallèle, les supermarchés ont enregistré une hausse de 7,95%, contre 7,7% dans les hypermarchés.

Pourtant, dans ce contexte économique délicat, ces deux célèbres enseignes sont celles qui ont le plus gagné en parts de marché ces derniers mois. En août, Lidl et Aldi ont en effet gagné 0,3 point sur l’ensemble du secteur. A contrario, Intermarché perd 0,1 point, tout comme Auchan avec une perte de 0,2 point sur l’ensemble de la distribution alimentaire.

Malgré l'inflation et la hausse des prix, Lidl et Aldi séduisent les clients

Des prix qui séduisent toujours les clients

Mais alors… pourquoi les clients se tournent-ils davantage vers Lidl et Aldi malgré une plus forte hausse que leurs concurrents ? En premier lieu, les enseignes de hard-discount proposent des prix généralement plus avantageux que les grandes enseignes, même en période d’inflation. Ensuite, les distributeurs classiques disposent souvent de moins de marges de manœuvre pour proposer à leurs clients des prix plus compétitifs. « Comme il y a un intermédiaire entre le producteur et les marques distributeurs, on va forcément avoir une négociation qui va être moins facile entre les deux », indique Thomas Graffagnino, expert du secteur, au micro d’Europe 1. Un modèle économique différent qui permet à Aldi et Lidl de gagner du terrain.

La baisse des parts de marché des hypermarchés pourrait durer encore de nombreux mois selon Pascale Hébel, directrice prospective de la société de conseil C-ways. « Avec le contexte de baisse de pouvoir d’achat, Aldi, Lidl et Leclerc vont prendre des parts de marché », a-t-elle affirmé.

Source : BFMTV
0