Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Tickets à gratter, loteries, jeux de hasard : La bonne nouvelle que vous ne soupçonniez pas !

Publié par Romane TARDY le 21 Juil 2020 à 7:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Tickets à gratter, loteries, PMU, ces jeux de hasard attirent de plus en plus tout un chacun. En plus de la chance de toucher le jackpot, aucun gain n’est soumis à l’impôt sur le revenu. Alors même si vous décrochez le gros lot, vous ne devrez rien !

A lire aussi : Supermarchés : les prix baissent radicalement dans ces deux enseignes !

Bonne nouvelle : Les jeux de hasard ne sont pas imposables !

Qui n’a jamais tenté de jouer aux jeux de hasard ? Tickets à gratter, loterie ou casino, on espère toujours pouvoir être chanceux. Toutefois, une question subsiste, quelle est la fiscalité sur ces gains ?

La réponse est simple : il n’y en a pas. Les sommes reçues à l’occasion des jeux de hasard telle la loterie, les tombolas, les bandits manchots des casinos ou encore le PMU ne sont pas imposables au titre de l’impôt sur le revenu. Cela quel que soit le montant, donc même si vous décrochez le gros lot, et peu importe la régularité à laquelle vous jouez.

Quelques exceptions à connaître

Il y a quelques exceptions à connaître. Si vous êtes un joueur de poker ou de bridge habituel et que cela s’apparente à une activité professionnelle, dans ce cas vous serez soumis à l’imposition au titre des bénéfices non commerciaux. Les jeux à ce moment-là ne sont plus considérés comme des jeux de hasard.

De même, les gains de casinos supérieurs à 1500 euros sont soumis à la contribution sociale généralisée au taux de 13,7% . Ce prélèvement est effectué dès le retrait des gains, il n’y a donc pas de déclaration à effectuer. Maintenant vous savez tout sur la fiscalité et les jeux de hasard mais attention toujours jouer comporte des risques !

A lire aussi : Douche froide pour les contribuables : ces impôts ne seront finalement pas supprimés

0