Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Un Français sur trois est prêt à être payé moins pour travailler quatre jours

Publié par Celine Spectra le 27 Jan 2023 à 13:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Selon une étude réalisée par le groupe Manpower, il s’avère que plus d’un salarié français sur trois serait prêt à voir diminuer son salaire en échange d’une semaine de travail de quatre jours. En ces temps difficiles de réformes, ces chiffres mettent ainsi en évidence le désir des Français d’avoir plus de temps libre.

Publicité

>> À lire aussi : Retraite à 64 ans : Qui sera le plus pénalisé ?

Peut-on travailler moins et vivre mieux ?

Une étude réalisée par le groupe Manpower assure donc que les Français désirent à présent travailler moins pour vivre mieux. En effet, une personne sur trois serait prête à voir son salaire diminuer de 5 % en échange d’une semaine de travail de quatre jours. Si déjà plus de 400 entreprises l’ont adopté en France, la pandémie a également permis de multiplier les expérimentations autour de ce nouveau rythme de travail.

Publicité

En effet, si le télétravail a gagné une place de choix dans le cœur des Français, la semaine de quatre jours est pareillement en train de prendre une toute nouvelle dimension. Avec les temps difficiles que nous vivons depuis quelques années, les Français ne demandent qu’une chose : avoir plus de temps libre pour leur famille ou pour des loisirs.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

>> À lire aussi : Le saviez-vous : Quelle est la retraite moyenne des Français ?

Un Français sur trois est prêt à être payé moins pour travailler quatre jours

Pexels

Des salariés beaucoup plus productifs ?

Publicité

Plusieurs études ont d’ailleurs démontré que travailler quatre jours par semaine, au lieu de cinq, permettaient aux salariés de travailler mieux, étant plus investis dans leurs missions journalières, et plus libres d’organiser leur emploi du temps comme ils le désirent.

En ce qui concernent les entreprises, la semaine de quatre jours est exonérée des cotisations chômage. Ainsi, la compétitivité de l’entreprise est sauvegardée, voire complétement améliorée, et les salaires ne baissent pas. Si initialement le principe est donc de conserver le même salaire, un Français sur trois assure néanmoins être prêts à sacrifier jusqu’à 5 % de celui-ci pour y parvenir. Et vous, qu’en pensez-vous, êtes-vous prêts à être moins payé pour profiter d’un peu plus de temps libre ? Donnez-nous votre avis dans la session commentaires.

Publicité

>> À lire aussi : « C’est des guignols » : Poutou critique l’attitude du gouvernement sur les retraites (vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.