Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Automobile

Attention à ce nouveau radar si vous faites du covoiturage

Publié par Elodie GD le 11 Oct 2023 à 20:06
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Des radars thermiques vont être déployés dans plusieurs villes françaises. Leur objectif : vérifier le nombre d’occupants présents dans les véhicules légers empruntant les voies de covoiturage.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Attention un nouveau radar arrive et il va faire mal à votre porte-monnaie

Des radars pour réguler le covoiturage

Encouragé par le ministère de la Transition Écologique, le covoiturage bénéficie désormais d’un passe-droit. Un avantage qui se matérialise sous la forme d’une voie facilitant la circulation en cas de bouchons.

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Auparavant réservée aux transports en communs et aux services d’urgence, elle est dorénavant accessible aux véhicules légers transportant au moins deux personnes. Effectives à Rennes et à Nantes depuis mardi, ces voies très spéciales font l’objet d’une attention accrue de la part des autorités.

La suite après cette publicité

C’est pourquoi sur certaines routes, les automobilistes ont vu apparaître de curieuses boîtes noires.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Attention à ce nouveau radar qui flashe même si vous respectez la vitesse

Des villes en attente de leurs dispositifs

Ces boîtes noires ne sont autres que des radars. Toutefois, à la différence de ceux que l’on croise quotidiennement, ils se focalisent non pas sur la vitesse à laquelle se déplacent les véhicules, mais sur le nombre de passagers qu’ils transportent.

La suite après cette publicité

Mis en place par l’entreprise Pryntec, ce dispositif muni d’une caméra thermique constituera une aide non négligeable dans le contrôle des voies réservées au covoiturage.

Satisfaite de son dispositif, la société, basée en Bourgogne, annonce un taux d’erreur de 1 %. Elle en profite pour souligner l’efficacité de l’appareil « de jour comme de nuit » . Il n’empêche que les infractions relevées par les radars doivent, pour le moment, être vérifiées par un agent assermenté.

Actuellement en phase de test, l’appareil a déjà été commandé dans plusieurs villes. Notamment à Lyon qui estime « avoir besoin d’un contrôle efficient par des radars en conséquence d’un non-respect constaté » . Les villes de Strasbourg, Lille ou encore Grenoble sont, elles aussi, en attente de leur dispositif.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Comment reconnaître une voiture radar ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.