Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Automobile

Douche froide pour les voitures électriques d’occasion

Publié par Laurie Marinacce le 09 Fév 2024 à 19:57

Dans un monde où la transition écologique devient plus qu’une simple tendance, mais une nécessité, les voitures électriques se frayent un chemin vers le futur de l’automobile. Elles promettent un avenir plus vert, une réduction significative des émissions de CO2, et une alternative séduisante aux véhicules thermiques.

Pourtant, malgré ces avantages indéniables et une présence croissante dans nos rues, les voitures électriques peinent à séduire sur le marché de l’occasion. Mais pourquoi donc ?

A lire aussi : Voiture Électrique à moins de 100 Euros par Mois : ce sera au premier arrivé premier servi !

Le marché de l’occasion électrique : entre désir et réalité

Le marché belge, souvent précurseur en matière d’adoption automobile, nous offre un aperçu de cette énigme. En 2023, les véhicules électriques n’ont représenté que 1,8% des 689.000 voitures d’occasion échangées, soit un peu plus de 12.400 voitures.

Un chiffre qui, bien que modeste, ne manque pas de surprendre au vu de l’engouement pour la mobilité durable. Cette situation s’explique en partie par le prix élevé des voitures électriques d’occasion, souvent jugées trop chères par rapport à leurs homologues thermiques et hybrides.

Une chute des prix du neuf qui bouleverse le marché

La dynamique des prix joue un rôle crucial dans cette équation. Avec une baisse significative des prix des voitures neuves : Tesla, Volkswagen, Skoda, et d’autres ont revu leurs tarifs à la baisse, le marché de l’occasion se retrouve sous pression.

Les vendeurs sont contraints de faire d’importantes concessions sur les prix pour écouler leurs stocks, une situation exacerbée par la perception négative du vieillissement des voitures électriques, notamment en ce qui concerne la batterie.

Une perte de valeur accélérée et des perspectives d’avenir

Les voitures électriques d’occasion subissent une perte de valeur accélérée, en partie due aux avancées technologiques rapides dans le domaine des batteries. Cette dépréciation, couplée à une offre croissante mais encore insuffisante pour satisfaire la demande, crée un marché difficile pour les vendeurs.

Néanmoins, l’avenir semble prometteur avec l’arrivée de constructeurs chinois et de modèles plus abordables, qui pourraient revitaliser le marché de l’occasion.

Entre défis et opportunités

Les voitures électriques sur le marché de l’occasion font face à un paradoxe : alors que la demande pour des véhicules plus écologiques n’a jamais été aussi forte, les prix et la perception du produit d’occasion freinent leur adoption. Cette situation est appelée à évoluer, notamment avec l’ajustement des prix et l’amélioration de la technologie des batteries.

Le marché belge, avec sa prime unique à l’achat pour les voitures d’occasion, pourrait bien montrer la voie à suivre. Reste à voir comment les acteurs du marché s’adapteront à ces changements et comment les consommateurs répondront à ces nouvelles opportunités. L’avenir de la voiture électrique d’occasion est en marche, mais il reste encore quelques virages à négocier

A lire aussi : Comment recharger gratuitement sa voiture électrique ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.