Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Cédric Jubillar face à son ex-codétenu : Que se sont-ils dit ?

Publié par Fanny le 13 Mai 2022 à 13:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Même si l’avocat de Cédric Jubillar voudrait que son client soit libéré, cela risque d’être complexe. Pour cause, ce dernier est toujours le principal (et seul) suspect dans la disparition de son épouse, Delphine. Afin d’éclaircir encore la situation, la justice a décidé de confronter Cédric Jubillar à son ex-codétenu, Marco. Pour rappel, le prisonnier avait témoigné sur ses conversations avec le suspect. Cédric lui aurait, par ailleurs, avoué avoir tué sa femme.

cedric jubillar codetenu confrontation resume

Un échange qui n’aurait « débouché sur aucune avancée sérieuse »

Ce jeudi 12 mai 2022, Cédric Jubillar a été confronté à son ex-codétenu, Marco, au tribunal judiciaire de Toulouse. Un face à face qui était très attendu par les enquêteurs et par les personnes qui suivent cette affaire. Pour cause, Marco était un témoin primordial dans le cadre de la disparition de Delphine Jubillar. Le prisonnier a participé à plusieurs conversations intimes avec Cédric, alors en cellule. Par la suite, Marco avait donc avoué aux enquêteurs que Cédric lui avait fait des confidences au sujet du meurtre de Delphine. Selon l’ex-détenu, le suspect est définitivement coupable. Un témoignage que Cédric avait nié en bloc.

Suite à leur confrontation chez les juges, les avocats de Cédric Jubillar, Mes Martin, Franck et Alary se sont exprimé sur ce face à face. Un échange qui a quand même duré 4 heures et où la presse n’était pas la bienvenue évidemment. Selon les avocats du suspect, sa confrontation avec Marco n’aurait « débouché sur aucune avancée sérieuse » . Un retour un peu biaisé, vous vous en doutez. D’autant que les deux hommes ont campé sur leurs positions respectives. Marco a gardé sa version des faits, tandis que Cédric Jubillar a nié avoir avoué le meurtre à son ex-codétenu.

Cédric Jubillar et son ex-codétenu : aveux ou pas aveux ?

Pour rappel, l’ex-codétenu de Cédric Jubillar avait explicitement dit avoir été témoin des aveux du suspect. « Cédric m’a dit qu’il avait enterré l’autre en parlant de sa femme, mais qu’elle n’était pas enterrée profond. […] Cela l’a inquiété que son corps puisse être découvert à l’approche de l’hiver. Il m’a précisé qu’il s’agit d’un endroit qui avait brûlé sans plus de précision. Il m’a expliqué qu’il s’agissait d’une forêt qui avait déjà brûlé » , avait déclaré Marco.

À noter que l’ex-codétenu de Cédric Jubillar avait également échangé par la compagne actuelle de ce dernier. Lors des conversations entre Séverine et Marco, celui qui était impliqué dans des viols avec torture a dit agir par empathie, pour la famille de Delphine. Celui-ci avait déclaré ne pas pouvoir garder le silence face aux aveux de Cédric.

« Il me dit : ‘Faut que je vois avec toi, parce qu’il paraît que tu sais où est le corps. Je lui dis ‘mais je ne sais rien moi’. Il me dit ‘mais si, il y a un endroit où il t’aurait emmené par amour’. Je lui réponds qu’il ne m’a emmenée nulle part par amour !’ ‘Si, à un endroit où ça a brûlé. Et là, je me dis ah, c’est la ferme’. Là, il me dit que Cédric aurait peur que le corps remonte avec les bêtes. Mais qu’est-ce que c’est cette embrouille ? Je pense que tu y vas pour rien. Moi, je ne sais rien du tout. Je ne serais jamais restée avec quelqu’un qui a fait ça » , avait également déclaré Séverine.

Les avocats de Cédric dénoncent les déclarations de Marco

Une déclaration du codétenu qui ne vaut pas grand-chose pour les avocats de Cédric Jubillar : « Cet homme prétend avoir été le receleur de confidences qui sont analysées par l’accusation comme étant des aveux de Cédric Jubillar. Finalement, tout ce qu’a raconté cet homme a été vérifié et tout ceci se révèle faux. Il n’y a aucune révélation et aucune confidence qui correspond à une réalité » .

Ses avocats ont également trouvé une forme de harcèlement envers leur client, à la suite de cet échange du 12 mai. Les avocats ont d’ailleurs dénoncé, au terme de cette rencontre, « une instruction qui s’acharne sur notre (leur) client. Cédric Jubillar a toujours dit qu’il était innocent. Mais à force d’être harcelé par des détenus, il dit à cet homme, de guerre lasse, qu’il avait enterré Delphine à la ferme qui a brûlé. Comme il l’avait dit auparavant. Ce lieu a maintes fois été fouillé, mais ses déclarations ne s’appuient sur aucune réalité. Pour le reste, ce sont des inventions d’un homme (Marco, ndlr) qui a négocié sa remise en liberté. Cet homme a raconté n’importe quoi » .

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0