Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Images chocs d’une agression raciste : un homme de 72 ans devant la justice (vidéo)

Publié par Justine le 30 Avr 2021 à 17:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dernièrement, un homme de 72 ans est accusé d’agression raciste et de violences volontaires. Terrifiés par tant de violence, les internautes et les politiques dénoncent un comportement violent qui n’a pas sa place en France. Découvrez les faits dans la vidéo qui fait le tour des réseaux sociaux :

>>> À lire aussi : Infidélités, racisme, conflits : Ces choses que vous ignorez sûrement sur le prince Philip

Une agression raciste dans le Jura effraie les internautes

La polémique est lancée. Un homme de 72 ans, vient d’être envoyé devant le tribunal correctionnel de Dole (Jura) pour « violences volontaires avec arme et injures racistes ». Filmée par l’Est Républicain, l’altercation en question fait le tour des réseaux sociaux et sidère les personnalités de gauche. Retour sur les faits.

Tout se déroule le mercredi 21 avril. L’homme prend des photos à proximité du domicile d’une famille. Le voyant, les parents soupçonnent « que l’homme âgé pouvait être en train de réaliser des photographies de leur domicile, voire de leurs enfants ». Alors que la famille demande des explications, l’homme se munit d’une clef en croix. Démarre alors une agression raciste puisqu’ils les traitent de « sale bicot ».

>>> À lire aussi : « On était à abattre » : Les propos chocs de Bernard Tapie sur sa violente agression

L’homme explique cette agression raciste

L’agression raciste va encore plus loin puisque le septuagénaire quitte les lieux en voiture avant de renverser le père, Adil Sefrioui. Ce dernier se confie à France 3 : « J’ai à peine eu le temps de tourner la tête, j’ai juste vu le logo de la Renault. Je me suis dit, c’est fini pour toi, t’es mort ! Je me suis alors jeté sur le capot ».

Lors de sa garde à vue, le vieil homme nie avoir pris des photos du domicile de la famille (ce qui est confirmé par l’analyse de son appareil photo). Pour le reste de l’altercation, il indique avoir également été victime de violences et souffre de « difficultés auditives » ce qui a envenimé la situation. En ce qui concerne l’accident, le septuagénaire voulait effrayer le père, sans le percuter. Il affirme avoir été « ébloui ». Le procès est prévu pour le 28 mai.

>>> À lire aussi : Les propos racistes d’un journaliste dans « l’heure des pros », sur CNews, scandalisent les internautes ! (VIDÉO)

Source : L’Express
0