Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Attaque dans un hôtel : 9 morts et 47 blessés à déplorer

Publié par Elodie GD le 24 Oct 2022 à 15:40
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une nouvelle attaque islamiste a visé ce dimanche un hôtel du Sud de la Somalie. Neuf personnes ont perdu la vie et quarante-sept blessés sont à déplorer.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : Attentat : La France en danger ? Le parquet antiterroriste annonce une inquiétante nouvelle

Déchaînement de violence

La suite après cette vidéo

Les faits se sont déroulés pendant plus de six heures… Six heures durant lesquelles quatre assaillants se sont introduits dans un hôtel de la ville de Kismayo située dans le sud du pays. Lors d’une allocution, Yusuf Hussein Osman est revenu sur les événements. Il a notamment évoqué la présence parmi les assaillants d’un homme arrivé le premier sur les lieux qui « s’est fait exploser » .

La suite après cette publicité

Il était suivi de près par trois hommes armés qui ont ensuite ouvert le feu à l’intérieur du bâtiment, comme un témoin l’a rapporté : « Un kamikaze a conduit un véhicule à l’entrée de l’hôtel avant que des hommes armés n’entrent dans le bâtiment. Des tirs ont commencé à l’intérieur » . Parmi les 47 blessés, on retrouve plusieurs élèves qui sortaient d’une école voisine.

>> A lire aussi : Terrorisme : le chef d’Al-Qaida abattu lors d’une frappe américaine

Une attaque revendiquée par un groupe proche d’Al-Qaïda

La suite après cette publicité

Les Shebab, un groupe proche d’Al-Quaida, ont revendiqué l’attaque. La raison ? Ils cherchaient, selon leurs dires, à s’en prendre aux membres de l’administration du Jubaland qui se trouvaient dans l’hôtel au moment de l’assaut. Les Shabab s’appliquent depuis 2007 à combattre le gouvernement fédéral.

attaque

Ils avaient d’ailleurs mené une attaque similaire en 2019 à l’encontre des autorités locales dans un hôtel de ville. Avec ce drame, Kismayo s’ajoute à la longue liste des villes victimes d’attaques islamistes au cours des derniers mois. Elle était d’ailleurs le fief des Shebab qui ont tiré jusqu’en 2012 des revenus importants de l’activité portuaire de la ville.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : Le fils de Ben Laden s’est installé en France et est devenu peintre 

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.