Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Cédric Jubillar bientôt libéré ? Ces éléments qui pourraient l’innocenter

Publié par Romane TARDY le 15 Oct 2021 à 10:12
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dix mois après la disparition de sa femme, Cédric Jubillar va être entendu par les juges d’instruction. Ce vendredi 15 octobre, le pour et le contre de son inculpation vont être analysés. Quels sont les éléments qui pourraient l’innocenter et peut-être le faire libérer ?

jubillar

>>> A lire aussi : Delphine Jubillar : Et si elle n’était jamais sortie de chez elle ?

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Nouvelle audition pour Cédric Jubillar

Delphine Jubillar a disparu dans la nuit du 15 décembre 2020. Depuis, elle est introuvable malgré des fouilles, des battues et même des expéditions souterraines à la recherche d’indices. Meurtre parfait ou autre justification folle ? Les enquêteurs ont arrêté son mari le 18 juin mais ce vendredi 15 octobre pourrait être décisif. Cédric Jubillar va être auditionné par les juges d’instruction.

Toujours présumé innocent, il nie les faits en bloc depuis le début. Pourtant, le contexte de divorce conflictuel du couple ne joue pas en sa faveur. De nombreux témoignages ont aussi attesté qu’il pouvait se montrer brutal et grossier. De plus, son épouse avait une relation extra-conjugale et ce dernier l’aurait découvert. Un témoignage clé est celui de son fils, Louis. Il a décrit une scène de dispute le soir de la disparition. Une voisine aurait également entendu des cris.

D’autres petits éléments viennent jouer pour la culpabilité de Cédric : le véhicule déplacé, les menaces proférés envers sa femme, sa consommation de cannabis…

Des éléments qui pourraient l’innocenter

Pourtant, ses avocats réclament sa libération estimant que les preuves ne sont pas assez nombreuses. En effet, Cédric Jubillar pourrait être innocenté car il n’y a pas de corps ni d’arme du crime malgré de multiples recherches. Même les nouvelles fouilles souterraines sont pour le moment vaines. Par ailleurs, les dernières analyses de l’eau de la machine à laver du couple Jubillar n’ont rien révélé. Pourtant, une couette avait été lavée le jour de la disparition. Aucune trace de sang n’a été trouvée. Il manque encore les analyses de la couette en question.

Pour les avocats de l’accusé, certaines pistes n’ont pas été assez approfondies notamment l’homme qui a envoyé des messages à son ex où il avoue avoir tué Delphine Jubillar. L’homme en question a été auditionne un mois et demi plus tard et il a assuré qu’il était avec sa nouvelle compagne le soir de la disparition ainsi que ne pas connaître Delphine. « Que je sache son alibi n’a pas été vérifié, ni le bornage de son téléphone. Et aucune perquisition n’a eu lieu à son domicile. C’est une piste à creuser. Quand on est tombé là-dessus dans le dossier, j’ai cru que je tombais de ma chaise » , avait expliqué maitre Alary.

La piste de voitures suspectes passant à grande vitesse n’aurait aussi été étudiée qu’en surface selon les avocats. Séverine, sa nouvelle compagne, le soutient toujours. Au micro de RTL, elle a déclaré qu’elle le pensait toujours innocent : « J’espère que les juges vont enfin ouvrir les yeux. Pour moi, Cédric est innocent, il est temps maintenant de le laisser sortir. (…) Mon souhait le plus cher, c’est qu’il sorte, qu’il récupère ses deux bouts de chou et qu’on le laisse enfin tranquille » , a-t-elle déclaré.

>>> A lire aussi : Delphine Jubillar : la vérité serait bien sur le point d’éclater

0