Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

« Delphine a peut-être marché sur ses lunettes » : La défense peu crédible de Cédric Jubillar face aux juges

Publié par Gabrielle Nourry le 02 Déc 2022 à 11:26
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis la disparition de son épouse, Cédric Jubillar est le suspect numéro 1. Celui qui continue de clamer son innocence a été confronté aux expertises de la paire de lunettes cassée de Delphine Jubillar. Lors de son dernier interrogatoire, le père de famille a continué de se défendre face aux juges.

À lire aussi : « Ce soir, c’est avec toi que j’aurai dû être, ma poupée » : La triste soirée des proches de Delphine Jubillar pour ses 35 ans

Pourquoi les lunettes de Delphine Jubillar étaient cassées ?

La paire de lunettes que portait Delphine Jubillar est un élément du dossier qui continue d’intéresser les magistrates et les enquêteurs. Cette monture avait été découverte endommagée au domicile de Cagnac-les-Mines. Il s’agit de la seule trace matérielle d’une lutte potentielle entre les époux.

L’état des lunettes interroge, un verre a été éjecté et la monture présente des traces de déformations, une branche est également manquante. Or d’après les informations de Cédric Jubillar, le jeune femme avait porté ses lunettes la veille devant la télé. Comment ont-elles pu se retrouver dans cet état en si peu de temps ?

 « Je ne sais pas, je ne peux pas l’expliquer, j’en ai aucune idée » répond alors le père de famille lors de son dernier interrogatoire, le 23 septembre. D’après les expertises, il aurait fallu l’énergie cinétique « d’une masse de 5 kg projetée à 21 km/h » pour provoquer autant de dégâts sur les lunettes. Cela serait-il la preuve d’un coup porté ? Cédric Jubillar a une autre hypothèse : « Elle les a peut-être fait tomber. Elle a peut-être marché dessus, je n’en sais rien ».

delphine jubillar

À lire aussi : Delphine Jubillar en vie ? Son compte Instagram s’est activé après sa disparition

La jeune femme aurait quitté le domicile sans sa monture

« Je ne lui ai pas porté de coups, j’ai rien fait de mal à Delphine, je suis innocent » poursuit Cédric Jubillar. Mais un autre point questionne les enquêteurs. La jeune femme aurait quitté la maison volontairement sans lunettes ni lentilles. Un comportement étrange pour une personne qui souffrait d’une légère myopie.

« Elle est déjà sortie plein de fois la nuit sans ses lunettes » justifie alors le père de famille. Mais l’hypothèse d’une promenade ou d’un rendez-vous qui se serait transformé en enlèvement n’est pas viable car les chiens de la gendarmerie n’ont relevé aucune trace olfactive de Delphine Jubillar près de la maison.

Alors que Cédric ne sait pas quoi répondre, les juges d’instruction reviennent sur un autre élément : le téléphone de la jeune femme. D’après l’étude des réseaux téléphoniques, son téléphone n’a jamais quitté la zone autour du domicile du couple. De nombreux éléments qui tendent à faire croire en la culpabilité du père de famille.

À lire aussi : « L’opposé de Cédric Jubillar » : Qui était vraiment l’amant de Delphine ?

0