Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Deux hommes abattus par la police juste après le discours d’Emmanuel Macron

Publié par Lou Tabarin le 25 Avr 2022 à 12:55
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Quelques heures après le discours de victoire du président Emmanuel Macron au Champ-de-Mars, la police a abattu deux hommes dans le 1er arrondissement de Paris. La voiture roulait à contresens et le conducteur a refusé d’obtempérer.

Police

Dans la soirée du dimanche 24 avril, près de 3000 soutiens d’Emmanuel Macron ont pu célébrer sa victoire au pied de la Tour Eiffel. Afin de prévenir tout débordement, un important dispositif de police a été déployé au sein de la capitale.

Une voiture fonce sur des policiers

Aux alentours de minuit, des policiers effectuent une patrouille au niveau du Pont Neuf, situé dans le 1er arrondissement de Paris. Ils repèrent une voiture mal stationnée et décident d’effectuer un contrôle du véhicule. Le conducteur aurait refusé d’obtempérer avant de foncer délibérément sur les cinq agents présents sur les lieux.

Nos confrères du Figaro ont rapporté les propos d’un témoin. Celui-ci explique : « une voiture était garée à contresens le long du square du Vert-Galant sur le Pont-Neuf, la police s’est approchée pour contrôler les individus présents dans le véhicule en braquant des armes automatiques sur lui. Le chauffeur a démarré précipitamment en direction des forces de l’ordre à toute allure. Les policiers ont fait feu immédiatement » . Une autre source de l’Agence France Presse, confirme que les occupants de la voiture de type Polo Volkswagen ont foncé sur les forces de l’ordre.

Une enquête est en cours

Le chauffeur et l’un des passagers de la voiture ont été abattus. Un troisième individu a été blessé. Un riverain explique à BFM TV qu’il a entendu « au moins six ou sept coups de feu » .

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « tentative d’homicide volontaire sur personnes dépositaires de l’autorité publique » . De son côté, l’IGNG s’est saisie de l’affaire pour comprendre pourquoi les policiers ont dû ouvrir le feu.

Pour l’heure, peu de personnalités politiques se sont exprimées. Clémentine Autain a réagi sur son compte Twitter. La député La France Insoumise en a profité pour suggérer une réforme de la police, comme le souhaitait Jean-Luc Mélenchon, arrivé troisièmeà l’élection présidentielle.

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0