Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Un deuxième enfant meurt à cause d’une bactérie provoquant une intoxication alimentaire

Publié par Charlène Deveaux le 15 Mar 2022 à 8:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est la deuxième fois qu’un enfant décède après avoir été contaminé par cette bactérie, a annoncé ce samedi l’agence Santé publique France.

>>> À lire aussi : Drame : Cinq personnes dont quatre enfants retrouvés sans vie dans un appartement

« Prévention des risques alimentaires »

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Un sujet important sur lequel insiste l’Agence Santé Public France, surtout depuis l’annonce du décès d’un deuxième enfant contaminé par la bactérie E. coli, ce samedi 12 mars 2022. En effet, le 11 mars dernier, on constatait 26 cas de syndrome hémolytique et urémique (SHU), « liés à des bactéries E. coli présentant des caractéristiques similaires ont été identifiés » , chez des enfants de 1 à 15 ans, rapportait CNews.

Ainsi, malheureusement, deux d’entre eux n’ont pas survécu à cette bactérie qui déclenche une intoxication alimentaire fulgurante. Parmi les symptômes particulièrement contraignants, on retrouve d’importants vomissements, des crampes d’estomac particulièrement vives, des maux de tête ou encore des nausées. Mais surtout, et sûrement le pire de tous, des diarrhées sanglantes. L’institut Pasteur a annoncé que « les symptômes provoqués par ECEH (E. coli entérohémorragiques) apparaissent entre 3 et 8 jours après l’infection » .

enfant malade

Fruits, légumes et viande crue mis en cause

De nombreuses recommandations ont été faites suite aux révélations de ces cas, comme de se laver systématiquement les mains entre chaque repas et surveiller la cuisson de sa viande en la privilégiant la plus cuite possible. Pour cause, Santé Publique France a affirmé que les bactéries responsables de ce syndrome « sont présentes dans les intestins de nombreux animaux ruminants (vaches, veaux, chèvres, moutons, daims, etc.) » et qu’elles « supportent bien le froid (survie dans un réfrigérateur ou congélateur), mais sont détruites par la cuisson » .

Abonnez vous à la Newsletter TDN

De plus, il est largement préconisé de nettoyer avec attention et d’éplucher le plus possible ses fruits et ses légumes. En ce qui concerne la consommation de fromage au lait cru, cela est vivement déconseillé pour les enfants de moins de 5 ans. En attendant, Santé Publique France a indiqué que « les autorités sanitaires, qui suivent l’évolution de la situation de manière quotidienne, sont pleinement mobilisées afin d’identifier la source de cette contamination et de mettre en place les mesures sanitaires adaptées le plus rapidement possible pour éviter la survenue de nouveaux cas » .

>>> À lire aussi : Fusillade dans une église : Un père de famille tue ses 3 enfants puis se suicide