Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Émile bientôt retrouvé sans vie ? « On ne cherche pas un être vivant »

Publié par Romane TARDY le 31 Juil 2023 à 11:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le petit Émile, âgé de deux ans, a disparu depuis plus de 20 jours. Les espoirs de le retrouver en vie sont ainsi de plus en plus minces. Un spécialiste a fait une terrible révélation à ce sujet.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Disparition d’Émile : ce cadeau destiné aux grands-parents intercepté par la police

La suite après cette vidéo

Émile toujours en vie ?

Le 8 juillet dernier, le petit garçon a disparu au Vernet alors qu’il jouait dans le jardin de ses grands-parents. Depuis, Émile est introuvable et aucune piste claire ne se dessine.

La suite après cette publicité

Malheureusement, plus le temps passe, plus les espoirs de retrouver l’enfant en vie s’amoindrissent. Un ancien procureur avait même estimé que cette affaire pourrait devenir un cold case.

Les avis des spécialistes se multiplient dans ce sens. En effet, interviewé par RTL, François Daoust, ancien directeur de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale, a fait un constat glaçant : « On est dans une autre phase. On n’est plus dans la recherche de l’enfant vivant qui était la première phase » .

Les autorités rechercheraient donc aujourd’hui davantage un corps qu’un petit garçon bien vivant : « Là, les enquêteurs espèrent retrouver au moins un petit corps ou des restes d’un corps » .

La suite après cette publicité

Le seul cas où le garçonnet pourrait être sain et sauf serait celui d’un « enlèvement d’opportunité » . Pour le spécialiste, la probabilité que l’issue de cette affaire soit telle est « infime » .

Émile

À lire aussi : « Il est calme, posé » : un proche de la famille prend la défense du père d’Émile

La suite après cette publicité

La zone de recherche élargie

Cette deuxième phase justifie l’utilisation des drones et des chiens. En effet, ces équipes cynophiles sont spécialisées dans la détection de restes humains. « Ce sont des moyens qui ne sont pas utiles dans un premier temps, mais qui vont l’être dans un second dès lors qu’on ne recherche pas un être vivant » , a ainsi précisé l’ancien enquêteur.

Ce week-end, la zone de recherche a aussi été élargie de 5 km autour du domicile des grands-parents d’Émile. Seulement, c’est un périmètre compliqué à explorer : « 5 kilomètres en zone accidentée, c’est un terrain très large, c’est l’équivalent d’une scène de crime de plusieurs dizaines d’hectares, c’est très complexe » .

La suite après cette publicité

En espérant donc que cet élargissement des recherches finira par donner une véritable piste.

À lire aussi : Disparition d’Emile : Agression, passé politique… Ces erreurs de jeunesse du père qui refont surface

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.