Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Étranglements, enfermements : une institutrice mise en examen pour avoir commis le pire sur ses élèves

Publié par Alicia Trotin le 19 Mar 2023 à 16:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une affaire datant de 2021 qui fait froid dans le dos. Une institutrice est mise en examen pour violence et maltraitance sur ses élèves de maternelle. Plusieurs parents ont décidé de porter plaintes après avoir constaté des marques de coups, d’étranglements, ainsi que des actes d’humiliations au sein de l’école.

Publicité

À lire aussi : « On m’a mise dans un sac poubelle » : Géraldine Maillet raconte le bizutage qu’elle a subi à l’école (vidéo)

Un long calvaire pour les élèves

Publicité

Tout s’est passé entre 2015 et 2021 dans l’école privée Saint-Pierre-Gellusseau, à Cholet, dans le Maine-et-Loire. Une institutrice âge d’une cinquantaine d’année a été mise en examen pour maltraitance. Les parents du petit Mathys se sont confié à Ouest France sur le calvaire traversé par leur enfant.

“Des enfermements réguliers dans les toilettes, une fois dehors, sous l’orage, des croche-pieds dans la classe. Un jour, il avait demandé à aller aux toilettes, elle l’avait obligé à se faire caca dessus. Il a vécu dans la peur pendant deux ans.”

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Publicité

Le jeune garçon a alors développé de nombreuses phobies ; tout comme ses camarades, il a été traumatisé par ces années. Un de ses camarades, Thomas, a même développé des éruptions cutanées dues au stress intense.

À lire aussi : Humiliée par un enseignant, Virginie Efira partage courageusement son histoire

L’horrible témoignage d’une collègue

Publicité

Judith, une agente territoriale spécialisée des écoles maternelles (ATSEM), a, elle aussi, témoigné. Régulièrement présente dans la classe de cette institutrice, elle aurait tenté d’alerter le directeur de l’école à de nombreuses reprises.

Une autre collègue aurait également essayé de faire des signalements à la hiérarchie en 2019, sans succès. D’après Judith, la violence de l’enseignante était quotidienne.

“C’était surtout de la violence psychologique. Tous les jours, elle criait et insultait les enfants, les dénigrait, leur disait qu’ils étaient bêtes. Les punitions, ça pouvait être de 8 heures jusqu’au soir, assis sur un banc, sans leur laisser toucher un jouet.”

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Publicité

La professeure des écoles avait l’habitude de particulièrement maltraiter les élèves réservés, en difficultés, ainsi que ceux qui étaient turbulents. Se joignant aux paroles de certains parents rapportant des privations de gouter, des croches-pieds, et même des étranglements, l’ATSEM confie avoir assisté à de terribles évènements.

« Je l’ai vue quand même secouer un enfant par le bras jusqu’à ce qu’il tombe par terre. »

Publicité

À lire aussi : Une enseignante condamnée pour avoir donné à ses élèves des cupcakes au sperme de son mari !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.