Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Une Belge disparue au Kenya réapparait au procès de son propre meurtre

Publié par Nicolas F le 14 Nov 2021 à 15:31
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le procès de la meurtrière présumée de Mireille Dysseleer a pris une tournure inattendue cette semaine. L’avocat de l’accusée a disculpé sa cliente en montrant des messages et une photo que venait de lui envoyer la victime, prétendue morte, sur WhatsApp. Qu’est-il arrivé à cette Bruxelloise disparue depuis 2018 ? Mireille Dysseleer avait quitté sa vie en Belgique pour s’installer au Kenya, où sa magnifique histoire d’amour a tourné au cauchemar.

>>> À lire aussi : Une célèbre actrice portée disparue : ses proches très inquiets

Une Bruxelloise s’installe au Kenya par amour

Mireille Dysseleer, 35 ans à l’époque, a cru vivre un conte de fées lorsqu’elle a rencontré l’homme de sa vie au cours d’un voyage au Kenya, en 1991. Tombée follement amoureuse de Manuel Lesoipa, un danseur de 21 ans, la Bruxelloise a multiplié les allers-retours en Afrique pendant deux ans. En 1993, c’est toujours l’amour fou entre eux et Mireille décide de s’installer définitivement au Kenya. Elle se marie et prend le nom de Laila Samburu.

>>> À lire aussi : Un athlète ougandais disparait à Tokyo juste avant les Jeux olympiques et laisse une lettre derrière lui

Son mari devient polygame et ils divorcent

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Mireille et Manuel construisent une vie de couple stable et ils ont un confort de vie assez élevé par rapport au reste de la population. Malheureusement, son formidable époux lui a un jour présenté une autre femme et il lui a demandé d’accepter d’être polygame. Le couple bat de l’aile et en 2004, Mireille et Manuel divorcent. Elle part alors avec une partie des biens qu’ils se sont partagés et elle s’installe dans une belle maison de la capitale, Nairobi.

>>> À lire aussi : Diary Sow : L’étudiante sénégalaise portée disparue a enfin donné des nouvelles !

Elle disparait du jour au lendemain

L’histoire prend fin en 2018, quand les poches de Mireille constatent sa disparition. Elle est partie sans laisser de traces et son corps n’a jamais été retrouvé. Selon les thèses les plus probables à l’époque, son meurtrier aurait incinéré son corps. En 2020, la police est alertée par la vente de la maison de la victime. C’est Lucy Waithera, la meilleure amie de la victime, qui s’est occupée de la vente, présentant des papiers la nommant comme héritière de la maison de son amie. Le certificat de décès qu’elle possédait ainsi que les documents censés prouver qu’elle était l’héritière de Mireille étaient des faux.

>>> À lire aussi : Une mère de famille déclarée morte réapparaît 11 ans plus tard

Sa meilleure amie est accusée d’être la meurtrière

Ce mercredi, le procès de Lucy Waithera a débuté au Kenya. Mais au moment de prendre la défense de sa cliente, Brian Khaemba, l’avocat de Lucy Waithera a sorti son téléphone. L’avocat a affirmé détenir des preuves que Mireille était toujours en vie, et que par conséquent, sa cliente était innocente. Il dit avoir été contacté par la défunte. Elle lui aurait envoyé des messages sur WhatsApp et notamment une photo. Dans ces messages, on peut lire : « S’il vous plait, aidez mon amie, elle est innocente. Je suis toujours en vie et mon amant est derrière tout ça ». Le message en anglais était accompagné d’une photo à peine reconnaissable d’une femme voilée.

>>> À lire aussi : Cachée par son petit ami dans sa chambre, sa famille la pensait morte depuis 11 ans

La défunte envoie une photo d’elle et des messages à l’avocat de son amie

Le procureur a remis en doute l’authenticité des messages et argumente que la femme n’est pas très reconnaissable. Il dit que la photo peut aussi être trafiquée et il souhaiterait plutôt recevoir une vidéo. Le numéro de téléphone est également un numéro inconnu. Les messages avaient été envoyés par quelqu’un se trouvant à Nairobi. Pour continuer son procès, le juge a demandé que le téléphone fasse l’objet d’une enquête par la police. L’avocat de l’accusé demande à ce que sa cliente soit totalement relaxée puisqu’on n’a trouvé aucun cadavre et que maintenant la victime dit être en vie.

>>> À lire aussi : Paul Zimmer : Un célèbre influenceur avait disparu depuis 2 ans et réapparait mystérieusement avec son sosie

une femme déclarée morte donne signe de vie
Crédits : DR