Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Déclarée morte, une femme de 90 ans se met à respirer dans le sac mortuaire

Publié par La rédaction le 03 Déc 2023 à 20:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une femme de 90 ans a été déclarée morte au Brésil et envoyée à la morgue, pour être ensuite retrouvée vivante dans son sac mortuaire.

À lire aussi : Déclarée morte, une femme est retrouvée 30 ans après sa disparition

Une femme de 90 ans déclarée morte par erreur

Norma Silveira da Silva, une patiente de 90 ans, a été admise à l’hôpital de Sao José en état de santé critique le 25 novembre dernier. Après une lutte contre une infection des voies urinaires, les médecins l’ont déclarée morte à 23h40.

Son corps a rapidement été transféré à la morgue, sans que sa famille n’ait eu l’occasion de lui dire adieu.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Selon le média local World Today News, un employé du crématorium a remarqué que le corps de Norma était encore chaud. En ouvrant le sac mortuaire, il a été choqué de constater qu’elle respirait encore, bien que très faiblement.

Norma a passé environ une heure et demie dans le sac mortuaire avant d’être découverte vivante. Elle était « presque en train de mourir asphyxiée » .

femme morgue

À lire aussi : Pendant son enterrement, une femme déclarée morte frappe sur les parois de son cercueil

De lourdes conséquences

Malheureusement, elle est décédée le lendemain matin des suites d’un « choc septique » , provoqué par une « septicémie à foyer indéfini » . La nonagénaire a finalement été incinérée ce lundi 27 novembre.

Face à cette négligence, la famille de Norma envisage de poursuivre l’hôpital en justice, estimant qu’il s’agit d’un « cas de négligence » .

Le conseil régional de médecine de l’État de Santa Catarina a pris connaissance de l’affaire et a promis de mener une enquête approfondie.

Cela rappelle l’histoire de cette femme qui s’est réveillée pendant la veillée funèbre avant de mourir une semaine plus tard.

À lire aussi : Déclaré mort par un médecin, un patient raconte être allé en enfer et à la rencontre du diable