Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Des hackers russes menacent l’équilibre d’un pays tout entier

Publié par Felix Mouraille le 28 Juil 2022 à 8:39
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis avril, des hackers russes s’attaquent aux systèmes administratifs du Costa Rica. Les malfaiteurs menacent l’équilibre du Costa Rica et paralysent ainsi le pays d’Amérique centrale.

Le journal local subi deux cyberattaques à la suite d'un article concernant un suspect dans l'affaire Jubillar

C’est l’une des plus grosses cyberattaques jamais connues. Le Costa Rica est victime d’attaques informatiques incessantes depuis mi-avril. Depuis, ces hackers russes ont ciblé 27 institutions publiques du pays. Le président Rodrigo Chaves avance que 9 d’entre elles sont « très touchées » .

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Des administrations comme le ministère des Finances ont fait face à des cyberattaques. Dans ce ministère, on retrouve la collecte des impôts, les droits de douane ou le versement des salaires des fonctionnaires. La dernière attaque de ces hackers russes sur le Costa Rica remonte à la semaine dernière. Cette fois-ci, c’était le ministère de l’Éducation qui a été visé. Impuissantes, les autorités ont dû débrancher tous les serveurs face à cette nouvelle attaque.

Même le système de santé publique numérique est perméable à ces cyberattaques. L’organisation des hôpitaux est en danger avec des possibles retards dans les soins ou des opérations chirurgicales reportées.

Un butin qui s’élève à plusieurs centaines de millions de dollars

La cyberattaque a commencé vers le 12 avril lors du passage entre le second tour de l’élection présidentielle et l’entrée en fonction du nouveau président. La première demande de rançon des hackers s’élevait à 10 millions de dollars. Mais le Costa Rica a refusé et depuis les attaques se multiplient.

« Les dommages de cette attaque sont évalués à plusieurs centaines de millions de dollars » , estime Esteban Jimenez, expert en cybersécurité à San José, à Figaro. D’après les estimations de la Chambre de commerce extérieur, le Costa Rica perd 30 millions de dollars par jour à cause de ces hackers russes.

« Nous sommes en guerre, je n’exagère pas » , insiste Rodrigo Chaves en conférence de presse. L’État d’urgence national reste en vigueur malgré l’aide économique de l’Espagne et des États-Unis.

0