Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Hollywood: des soirées grandioses coûtant des millions de dollars se tiennent dans les collines malgré les restrictions

Publié par Elodie GD le 11 Août 2020 à 23:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis le début de la crise sanitaire, les rassemblements officiels se font de plus en plus rares. Les boîtes de nuits gardent portes closes et les possibilités de sorties sont plus limités. Mais le tout Hollywood n’étant jamais lassé de faire la fête, les soirées privées se multiplient. Loin de correspondre à l’idée que vous vous faites d’une soirée, elles risquent bien de vous surprendre par leur excentricité.

Les étonnantes fêtes qui ont lieu dans les collines d'Hollywood

A lire aussi: Covid-19 : la multiplication des fêtes clandestines inquiète les autorités !

Des soirées hors du commun

Les soirées ont désormais quitté les artères bruyantes de Los Angeles pour gagner les collines d’Hollywood. Derrière les murs des somptueuses villas se tiennent des fêtes extravagantes et pleines de rebondissements, qui s’achèvent parfois de manière tragique. Les voisins de ces fêtards invétérés et les autorités du comté de Los Angeles sont complètement décontenancés face à ces soirées privées toujours plus nombreuses. De plus, elles ont pour conséquence de propager le virus de manière extrêmement rapide.

« Quand je parle de ces fêtes, je ne parle du barbecue du coin ou d’un rassemblement familial » stipule David Ryu qui travaille actuellement sur une législation visant à réprimer les ardeurs des fêtards. « Je veux dire… Littéralement des fêtes qui coûtent un million de dollar à organiser avec des lions dans des cages, des tigres, des bébés girafes sur le tapis rouge » déclare-t-il a l’AFP « C’est un spectacle ».

Lundi dernier, le pire s’est produit au cours de l’une des ces fêtes grandioses. Alors que les forces de l’ordre intervenaient dans un manoir de Mulholland Drive rempli de jeunes fêtards, des coups de feu ont retenti. Une personne a été tuée au cours de l’agitation provoquée par l’arrivée des policiers.

Face à cette situation pour l’heure incontrôlable, le maire de la ville de Los Angeles a débloqué des pouvoirs d’urgence. Il lui sera désormais possible de couper à tout moment l’eau et l’électricité dans les villas où se tiennent ce genre de soirées. Et pour cause, ces maisons nichées dans le collines se sont « essentiellement transformées en boîtes de nuit ».

Des forces de l’ordre et des riverains à bout

A l’origine, le comté de Los Angeles a mis en place des lois strictes qui prévoient la fermeture des boites de nuit dès 2 heures du matin. De ce fait, les afters dans les villas huppées situées dans les collines étaient déjà monnaie courante. Malgré une accalmie constatée durant le confinement, elles ont repris de plus belle il y a quelques semaines de cela. Selon les résidents, elles se seraient même multiplié par 5. Alors qu’avant le confinement on comptait entre 10 et 15 soirées chaque soir du weekend, « maintenant, il y en a environ 50 » affirme George Skarpelos, le président d’une association de résidents.

Même s’il dit comprendre que les jeunes qui participent à ses soirées se sentent « enfermés », il déplore cependant leur manque de prudence. De plus, le fait que ces soirées aient lieu de manière illégale augmente les chances que ça tourne mal. « Croyez le ou non, le vacarme est la dernière de mes préoccupations. Cela fait trois ans d’affilée que nous avons des incendies énormes… et vous voyez des gens sur le balcon en train de fumer. Où pensez-vous que les mégots vont? » témoigne David Ryu.

Des propriétaires qui ne sont généralement pas au courant

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la plupart de ces événements ne sont pas organisés par les propriétaires des villas. Ils le sont généralement par des promoteurs de boîte de nuit qui trouent des maisons sur Airbnb pour 10 000 dollars la soirée. Ils procède d’ailleurs de la même manière que pour les soirées qui se font en boîte pour faire leur promotion.

Les organisateurs font pour la plupart payer l’entrée et tiennent un bar payant dans la villa. Soit les invités figurent sur des listes secrètes, soit les invitations se font au moyen du bouche à oreille. Il arrive parfois que certains propriétaire ignorent totalement qu’une fête se tient chez eux.

A lire aussi: Des jeunes étudiants organisent des soirées de contamination volontaire au coronavirus

Source: Kombini avec AFP

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
0