Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Cet homme décède après une erreur médicale en téléconsultation

Publié par Celine Spectra le 27 Avr 2021 à 20:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un homme est décédé une semaine après une téléconsultation, ses proches estiment qu’une grave erreur médicale a été commise par la médecin. Cela a eu lieu en avril 2020 en Isère, sept jours exactement après une téléconsultation. Celle-ci n’aurait pas établi le bon diagnostic. Sa famille a porté plainte lundi pour homicide involontaire, et désire également lancer un débat sur la télémédecine.

La suite après cette publicité

Me Hervé Gerbi, l’avocat de la famille,  dénonce une grave erreur médicale. Il estime qu’elle a fait suite à un interrogatoire à distance incomplet. En effet, cet homme de 40 ans était atteint d’un cancer ainsi que d’une importante obésité.

Homme décède après une téléconsultation, sa famille porte plainte

>>> À lire aussi : Victime d’une erreur médicale, elle ne peut plus fermer les yeux et la bouche, mais elle a appris à avoir confiance en elle

La suite après cette vidéo

Une simple décompensation diabétique a occasionné le décès de cet homme

La suite après cette publicité

Lors de sa téléconsultation du 20 avril 2020, Jean-Christophe Allemand déclare au médecin qu’il souffre d’une soif permanente, qu’il a la langue blanche, ainsi qu’une importante fatigue depuis plusieurs jours.

La médecin diagnostique alors un champignon sur la langue. Chose assez banale et non inquiétante. Néanmoins, les symptômes se poursuivent. Le 27 avril, sa compagne Élise David le retrouve quasiment inconscient à son domicile. Il décédera le lendemain à l’hôpital de Grenoble. La cause ? Une banale décompensation diabétique, ce qui se détecte grâce à une simple prise de sang…

Remise en cause de la téléconsultation

La suite après cette publicité

Sa compagne se souvient que les questions de la praticienne étaient extrêmement concentrées sur les symptômes du Covid-19. Cette dernière n’était d’ailleurs pas son médecin traitant. L’avocat de la famille regrette un décès stupide car les symptômes d’un diabète, qui n’avait en aucun cas été diagnostiqué par le passé, étaient selon lui très faciles à identifier. Une plainte a donc été déposée lundi pour homicide involontaire. Ils ont également stipulé que la crise sanitaire actuelle ne peut pas être un parapluie juridique pour une telle erreur médicale.

En plus de cette tragique issue, il est également important de remettre en question l’usage de la téléconsultation. Cette dernière a été généralisée suite à la crise sanitaire actuelle mais elle ne peut pas être valable pour tous les patients. Pendant l’année 2020, 19 millions d’actes médicaux à distance ont été remboursés par la Sécurité sociale. Ils étaient à peine 320 000 sur les 18 mois précédents…

>> À lire aussi :  Situation dramatique en Inde : des corps de victimes du Covid-19 sont brûlés sans la rue, dans des parcs…

La suite après cette publicité
Source : Sud-Ouest

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.