Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Libérée d’un kidnapping, la victime est condamnée pour non-respect de la quarantaine

Publié par Nicolas F le 09 Fév 2021 à 10:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un Taïwanais avait été condamné à verser une lourde amende en octobre dernier, après avoir été repéré par la police à son domicile, alors qu’il revenait d’un séjour à Hong-Kong. Après explications, l’homme a réussi à faire abandonner son amende, quand la police a compris qu’il venait d’être victime d’un kidnapping.

La suite après cette publicité

> À lire aussi : Placé en quarantaine, il sort de chez lui 8 secondes et cela va lui coûter cher !

Il demande à un ami de l’héberger pour passer sa période de quarantaine

La suite après cette vidéo

Taïwan est l’un des pays qui gèrent le mieux la crise dans le monde. Avec seulement 9 décès pour près de 24 millions d’habitants, les autorités ont réussi à contenir la propagation du virus grâce à des mesures de sécurité très strictes. M. Chen était prêt à les respecter lui aussi… En revenant d’un voyage à Hong-Kong, au mois d’octobre, M. Chen avait demandé à un ami de l’héberger dans un appartement qui lui appartenait, le temps de vivre sa période de quarantaine, sans entrer en contact avec ses proches. Le lendemain de son arrivée, il fut victime d’une malheureuse méprise. Des malfaiteurs, engagés comme chasseurs de dette, on fait irruption dans l’appartement. L’ami de M. Chen avait oublié de le prévenir qu’il devait beaucoup d’argent à ses créanciers.

La suite après cette publicité

> À lire aussi : À cause de ses photos Instagram, elle doit payer une amende de près de 7 300 euros !

Après avoir été kidnappé à tort, les ravisseurs le ramènent chez lui

M. Chen s’est fait embarquer par les hommes qui voulaient récupérer leur argent, pensant avoir pris avec eux le propriétaire de l’appartement. À force d’explications, la victime a réussi à faire comprendre aux malfaiteurs qu’il n’habitait pas à cette adresse. Les ravisseurs l’ont donc conduit jusque chez lui pour qu’il les rembourse. Finalement, arrivés chez lui, ils ont fini par comprendre qu’ils n’avaient pas affaire à la bonne personne et l’ont abandonné à son domicile. Pour couronner le tout, c’est là que la police est arrivée, et que la victime a été sanctionnée par les autorités. Son billet d’avion indiquait clairement qu’il aurait dû se trouver en quarantaine au lieu de se retrouver chez lui. Résultat, il a écopé d’une amende d’environ 3000 euros.

La suite après cette publicité

> À lire aussi : Condamné à payer 6600 € pour avoir fait couper ses cheveux pendant sa quarantaine

La police le verbalise pour ne pas avoir respecté la quarantaine

Victime d’un enlèvement, puis victime d’une terrible injustice, M. Chen finira heureusement par être disculpé. « L’infraction au règlement ne résulte pas d’un comportement négligeant ou intentionnel », a simplement déclaré le porte-parole de la police qui a commenté cette affaire, après avoir tiré les conclusions que l’homme n’était définitivement pas responsable de son manquement à la loi. L’amende de 3000 euros lui a été retirée.

La suite après cette publicité

> À lire aussi : « Je risque 31 000 euros d’amende si je sors », le quotidien de ce Français enfermé dans 14m2 à Taïwan pendant le confinement

paie amende quarantaine kidnapping

Crédits : EPA – Source : The Independent

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.