Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Un homme pète au visage d’un policier, il est condamné à 34 mois de prison

Publié par Gabrielle le 29 Août 2022 à 16:05
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En début d’année, un Britannique de 41 ans est arrêté pour vol à l’étalage. Mais visiblement mécontent, l’individu ne s’est pas laissé faire et a pété au visage d’un des agents de police. Pour son acte, il vient d’être condamné à 34 mois de prison.

Arrêté pour vol, il pète au visage d’un policier

Le 21 mars dernier, Matthew Hapgood est arrêté pour vol à l’étalage. L’homme de 41 ans a volé de la bière et du cidre pour une valeur de 33 livres dans un magasin. Il a également dérobé des produits de vapotage dans une autre enseigne.

policier

Mais lors de son arrestation, l’individu s’est mis à hurler et a pété au visage d’un agent de police. Auprès du tribunal l’homme a plaidé coupable de vol, de possession d’un objet tranchant et de dommages criminels. Ce vendredi 26 août, il a été condamné à 34 mois de prison.

« Vous avez un long passé, pas moins de 31 condamnations antérieures pour 83 infractions, toutes réellement liées à une dépendance à la drogue ou à l’alcool qui vous a accompagné pendant la majeure partie de votre vie adulte » , a déclaré le juge.

Un acte similaire condamné par un tribunal en Autriche

L’avocat de Matthew Hapgood a indiqué que le comportement de son client était lié à une « dépendance à long terme à des substances » . Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’un homme est condamné pour avoir pété sur un policier. En 2020, un Autrichien a été condamné à une amende de 500 euros !

L’homme avait reçu une amende après avoir « offensé la décence publique » en « pétant de manière provocante » en direction d’un policier. L’individu a contesté l’amende au tribunal, indiquant qu’il s’agissait d’un « processus biologique » . Il affirme que son pet fait partie de la liberté d’expression.

En Autriche, la liberté d’expression concerne la parole ainsi que les bruits. Mais selon le tribunal, le pet n’avait pas d’intention communicative. L’individu a toutefois vu son amende baisser à 100 euros.

0