Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Emprisonné, cet homme était loin d’imaginer qu’il allait subir une erreur judiciaire

Publié par Elodie GD le 15 Juil 2020 à 18:24
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Aux Samoa, un homme condamné pour cambriolage a connu une expérience pour le moins hors du commun. En effet, après plusieurs années passées derrière les barreaux, il s’est rendu compte qu’il était resté 5 années supplémentaires en prison. La raison? Les autorités ne l’ont jamais prévenu que sa peine était terminée et que par conséquent il était désormais un homme libre. Il envisage d’entamer des poursuites pour obtenir compensation.

La suite après cette publicité
il reste en prison 5 années de plus que prévu

A lire aussi: Une salle de torture découverte dans une prison clandestine aux Pays-Bas

La suite après cette vidéo

5 années de plus derrière les barreaux

Sio Agafili a été condamné à 7 années de prison ferme en 2008. Quelques mois plus tard, il a fait l’objet d’une autre condamnation pour cambriolage et a cette fois récolté 5 années de prison. Cependant, ce que Sio Agifali ignorait, c’était que les peines n’étaient pas cumulables. Ainsi, il ne devait rester non pas 12 mais bien 7 années en prison. Or personne ne l’a informé de ce détail et il est donc resté sagement derrière les barreaux jusqu’en 2020 au lieu d’être libéré en 2015.

La suite après cette publicité

Au mois de juin, un juge de la cour suprême de Samoa s’est rendu compte de cet erreur. L’homme comparaissait alors pour une agression lors d’une évasion de masse à la prison où il purgeait sa peine. « Personne ne m’a dit que ma peine de prison était terminée » a déclaré Sio Agafili. « J’ai perdu le compte des jours, je ne me rappelais plus quand je devais sortir. Je savais juste que je devais faire mon temps ».

Une erreur judiciaire récurrente

Aujourd’hui l’ancien détenu ne compte laisser passer cette erreur. Il estime devoir obtenir une compensation pour les cinq années qu’il a perdues. « Son droit à la liberté a été enfreint, il y aura définitivement une plainte pour cela » a déclaré son avocate Muriel Lui. Elle ajoute même que cette affaire est loin d’être un cas isolé. « Il a été emprisonné illégalement et j’ai entendu parler d’autres cas de même nature. Ce n’est pas le premier cas de ce type ».

La suite après cette publicité

Aujourd’hui Sio Agafili est un homme libre certes mais regrette que ces 5 dernières années lui aient été volées par négligence.  

A lire aussi: Cette femme droguait ses victimes avec ses seins!

Source: CNEWS

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.