Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Un homme a vécu 18 ans à l’aéroport Charles de Gaulle… il y est mort

Publié par Jessy le 15 Nov 2022 à 13:55
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est une histoire émouvante qu’un média a décidé de partager, mais qui met en exergue les difficultés administratives françaises. Connu sous le nom de Nasseri, il a passé 18 ans dans l’aéroport Charles de Gaulle de Paris avant d’y décéder. Alors qu’un chercheur a décidé de ne plus jamais donner d’argent aux sans-abris après avoir passé 60 jours avec eux, Nasseri a été décrit comme un homme agréable par le personnel de l’aéroport.

À lire aussi : Deux avions se percutent en plein ciel pendant un show aérien (vidéo)

aeroport Charles de Gaulle

L’histoire de Nasseri, un homme bloqué dans les « limbes juridiques » !

En 2004, Tom Hanks joue le rôle du personnage principal dans le film « The Terminal » . Dans ce film, Tom Hanks incarne un homme piégé dans « les limbes politiques » comme le rapporte Unilad. Face à une administration longue et désastreuse, l’homme doit vivre dans le terminal d’un aéroport. Mais cette histoire, c’était la réalité de Nasseri. En 1988, l’homme arrive en France sans papiers. D’origine iranienne, Nasseri s’est fait expulsé du pays sans passeport, l’obligeant à demander l’asile en Europe. Alors qu’un SDF semble heureux en organisant une fête d’anniversaire pour ses chiens, rien ne se passe comme prévu pour Nasseri. Il commence à vivre au sein de l’aéroport Charles de Gaulle de Paris. Au final, le sans-abri passera 18 années à dormir au terminal 1 de l’aéroport. En 2006, Nasseri meurt dans l’aéroport.

À lire aussi : Un passager fait vivre cinq heures d’enfer à son voisin dans l’avion (vidéo)

Nasseri aéroport Charles de Gaulle

Le personnel de l’aéroport Charles de Gaulle le surnommait « Lord Alfred »

Si Nasseri n’a pas pu rentrer chez lui, c’est en partie à cause de l’administration et des démarches juridiques sans fin. Mais après de longues années à vivre dans cet endroit, l’homme a pris peur de l’extérieur. En 1999, les papiers d’asile sont acceptés et Nasseri n’a plus qu’à les signer. Mais il prend peur et décide de rester au sein de l’aéroport. Il faut dire qu’après plusieurs années à dormir sur le même banc, le personnel de l’aéroport a pris l’habitude de saluer le sans-abri. Ils lui ont même trouvé un petit surnom : Lord Alfred. Si cet SDF a gardé le corps en décomposition de l’homme qui l’hébergeait pour une raison immonde, Nasseri ne faisait de mal à personne.

De 1999 à 2006, l’homme décide de rester au Terminal 1 de l’aéroport Charles de Gaulle… Par choix personnel. Mais en 2006, le sans-abri est victime d’un arrêt cardiaque et les secouristes ne parviendront pas à le réanimer. Nasseri est décédé au Terminal 2F de l’aéroport Charles de Gaulle le 12 novembre 2006.

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0