Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Atroce : Une infirmière inculpée pour le meurtre de 8 bébés !

Publié par Romane TARDY le 12 Nov 2020 à 9:45
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est une histoire atroce en Angleterre. Une infirmière est accusée d’avoir ôté la vie à 8 bébés.

A lire aussi : Une cinquantaine de personnes retrouvées décapités et démembrées par des terroristes

Une infirmière tueuse de bébés

Depuis trois ans, au Royaume-Uni, une affaire défraye la chronique. La police du Cheshire enquête sur une série de décès suspects de nouveau-nés entre 2015 et 2016 dans l’unité de néonatologie de l’Hôpital de la comtesse de Chester, dans l’Ouest de l’Angleterre. En effet, sur cette période, le service avait connu une hausse inexpliquée de la mortalité de plus de 10%. Des bébés avaient été victimes de défaillance cardiaque ou pulmonaire avec une impossibilité de réanimation. Certains présentaient également des bleus sur les bras ou les jambes.

Lucy Letby, une infirmière âgée de 30 ans aujourd’hui, y travaillait à l’époque et est devenue la principale suspecte des enquêteurs. Elle avait d’abord travaillé dans l’unité en tant qu’étudiante avant de se qualifier comme infirmière pour enfants à l’Université de Chester en 2011.

Une troisième interpellation

L’infirmière est soupçonnée du meurtre de 8 bébés ainsi que de tentatives de meurtres sur 10 autres. Elle a été interpellée à deux reprises (juillet 2018 et juin 2019) mais avait été libérée sous caution et fautes de preuve avant d’être incarcérée une troisième fois ce mercredi 11 novembre. Son domicile avait également été perquisitionné. La police locale a indiqué dans un communiqué : « Les services du procureur ont autorisé la police du Cheshire à inculper une professionnelle de santé pour meurtre dans le cadre d’une enquête en cours sur un certain nombre de décès de bébés » .

Quels nouveaux éléments ont entraîné cette arrestation ? La police reste très discrète sur cette affaire sensible. Les forces de l’ordre ont seulement déclaré que l’enquête était « extrêmement difficile » mais « très active et en cours » . Les motivations de l’accusée restent donc pour le moment inconnu. Elle va comparaitre devant le tribunal de Warrington ce jeudi 12 novembre.

Source : RTL

A lire aussi : Choc : Il menace la conductrice du tram avec une arme pour une raison insensée !

Les vidéos du jour à ne pas manquer
0