Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Après une rupture, cette infirmière a reçu 59 coups de couteau : son témoignage est glaçant

Publié par Camille Lepeintre le 02 Fév 2022 à 5:27
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les féminicides s’accroissent de plus en plus depuis quelques années…  Certaines femmes parviennent à survivre pourtant, et c’est le cas de cette infirmière de 44 ans, qui a vécu le pire avec son ex-compagnon. Elle s’est confiée au journal Var Matin, ce 31 janvier 2022, sur l’attaque au couteau dont elle a été victime.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Suspecté d’avoir tué sa compagne, un policier est activement recherché

Cette infirmière a survécu à 59 coups de couteau

La suite après cette vidéo

Son récit fait froid dans le dos… Cette jeune infirmière s’est confiée sur le calvaire que lui a fait subir son ex-compagnon au journal Var Martin. Les faits remontent en décembre 2018. Comme pour beaucoup d’autres victimes, Aurélie, a fait le choix de quitter son compagnon, ce qu’il n’a pas digéré. Et sa vengeance a été plus que terrible.

La suite après cette publicité

La jeune femme décide de se rendre devant l’établissement scolaire de son fils pour le récupérer. Elle ne s’attendait pas à ce que son ex-compagnon soit présent. Et ce dernier n’est pas juste venu lui parler… Devant les autres parents d’élèves ainsi que certains enfants y compris leur fils, l’homme poignarde Aurélie de 59 coups de couteau. Si les secours arrivent rapidement, son pronostic vital est engagé. La mère de famille va pourtant survivre, un véritable miracle pour ses proches et pour les médecins qui l’ont prise en charge.

Infirmière

Hantée à jamais par son ex-compagnon

Son ex-compagnon a de suite été placé en détention. Tout d’abord condamné le 17 septembre 2021 par la Cour d’assises du Var à une peine de 25 ans de prison, il a finalement fait appel. Derrière les barreaux depuis trois ans, la maman de 44 ans, est hantée par l’image de son ex-compagnon. Le procès en appel, ouvert ce jeudi 27 janvier à Aix-en-Provence, ne fait qu’accentuer ses peurs.

La suite après cette publicité

« Il veut me tuer » , a-t-elle déclaré. Si jamais son ex-compagnon sort de prison, elle est persuadée qu’il ne s’arrêtera pas à une agression. Elle est hantée par le fait qu’il puisse localiser son domicile, ou qu’il puisse identifier les nouveaux établissements scolaires de leurs enfants. « Je tape le nom de mes enfants sur Google  » , révèle-t-elle, de peur qu’une information n’arrive aux oreilles de son agresseur.

Des craintes légitimes pour la maman…

>>> À lire aussi : Il frappe et arrache les cheveux de son ex qui refuse de coucher avec lui

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.