Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

L’expulsion d’une mère de famille de son HLM à cause de son fils trafiquant fait polémique

Publié par Mia le 06 Sep 2021 à 16:07

Le sujet des expulsions de locataires en HLM fait largement débat. Jugeant que les familles modestes ne possèdent pas assez de ressources pour se remettre sur pied, le départ de force d’un locataire n’est pas bien vu dans l’opinion publique. Ce jour, une mère de famille s’est pourtant retrouvée expulsée de son logement HLM à Nice. La raison ? Son fils vient d’être condamné pénalement pour trafic de drogue.

>>> A lire aussi : Une célèbre influenceuse française condamnée pour trafic de gélules pour avoir des grosses fesses ! Elle se faisait une fortune ! (vidéo)

Expulsion à Nice : Une demande du bailleur

Mère de famille expulsée de son HLM à Nice

Parmi les faits divers les plus percutants, le tribunal judiciaire de Nice a décidé d’autoriser l’expulsion d’une mère de famille. Cette dernière vit en HLM avec son jeune fils de 19 ans. Suite à la condamnation pénale du jeune homme pour trafic de stupéfiants, le bailleur social a expressément demandé leur départ imminent du logement. Côte d’Azur Habitat déclare en effet qu’en plus des faits de trafic de drogue, de nombreuses dégradations ont été constatées dans l’immeuble. En cause, l’un des deux locataires selon le bailleur.

« Le Tribunal Judiciaire a considéré que l’existence et la gravité des troubles ont été suffisamment rapportées pour caractériser le défaut de jouissance paisible des lieux loués que tout locataire ou tout occupant de son chef, doit respecter » , rapporte l’agence bailleur de l’appartement en HLM. Cette requête faisait l’objet d’une enquête auprès du tribunal, qui a finalement accepté la demande d’expulsion. La mairie de Nice, le parquet et la préfecture sont tombés d’accord après avoir voté. Et cela alors que la mère n’était, jusqu’à preuve du contraire, pas impliquée. Une première dans l’histoire de Nice qui fait à ce jour très polémique.

 

Un trafiquant de 19 ans et une mère obligée de partir de son logement

Âgé de seulement 19 ans, le locataire des lieux a été condamné à 20 mois de prison. De son côté, la mère de famille écope d’une amende de 500 euros d’indemnisation. Le logement était à son nom, malheureusement. En effet, du point de vue de la loi, un jeune vivant sous le toit de ses parents est encore considéré sous le statut financier de ses tuteurs légaux. Ayant 19 ans et se situant en dessous de la barre des 25 ans (âge de responsabilité financière), il s’agit de la responsabilité de sa mère d’assumer les actes de son fils.

Une mère expulsée de son logement car son fils dealait

Dans ce contexte, la mère de famille se voit contrainte d’être expulsée de son HLM à Nice. Au même titre que son garçon. Il s’agit bien de la première affaire de ce type, bien que 72 procédures similaires ont été engagées sur un an, d’après le Figaro. D’après un des représentants de Côte d’Azur Habitat, « un logement social se mérite » . Rappelons qu’à ce jour, environ 22 000 personnes sont en attente d’un logement social dans la métropole française.

>>> A lire aussi : Témoignage : « Mon petit ami m’a droguée et violée parce que je refusais de perdre ma virginité »

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.