Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Ce restaurateur a ouvert son restaurant à Nice et en a payé le prix fort !

Publié par Lucie B le 28 Jan 2021 à 12:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Mercredi 27 janvier, Christophe Wilson, restaurateur, a ouvert son restaurant le Poppies et a servi une centaine de clients. Il a fini sa journée en garde à vue.

restaurateur

E. Martin / ANP / 20 Minutes

À lire aussi : Restaurants, bars : La promesse d’Emmanuel Macron aux professionnels de l’alimentation !

Une ouverture d’un restaurant pour inspirer les autres

C’est une scène qui semble se dérouler, il y a plusieurs mois, qui a pourtant eu lieu mercredi 27 janvier, en plein coeur de Nice. Une centaine de clients dégustaient des plats, dans le restaurant le Poppies. Le restaurateur Christophe Wilson a décidé de rouvrir son restaurant, pour inciter les autres à faire de même, et dénoncer les fermetures des restaurants.

Le Poppies était fermé depuis le 30 octobre dernier, et n’a, à ce jour, toujours pas de date de réouverture. « Il faut qu’il y ait quelqu’un qui donne l’élan à tout le monde, et si ça doit être moi qui dois prendre les risques, je les assume » , déclarait le restaurateur, aux micros des médias présents dans le restaurant. Des policiers étaient également présents sur place, mais ils n’ont pas verbalisé les clients.

Une garde à vue pour le restaurateur et des contraventions annoncées

Si le repas du midi s’est déroulé sans heurts, cela n’a pas été le cas en fin de journée. En effet, la préfecture des Alpes-Maritimes, a annoncé sur Twitter, que le restaurateur a été placé en garde à vue. « Le restaurateur qui a ouvert son établissement à midi à Nice, est ce soir en garde à vue. Son cuisinier, un étranger en situation irrégulière y travaillant, a été lui placé en rétention » . 

La préfecture ajoute : « les personnes identifiées qui ont pris part à ce rassemblement interdit ont été ou seront toutes verbalisées » . Précision néanmoins, le restaurateur est en garde à vue, pour le motif de « l’emploi d’une personne sans papier », et non pour non-respect des restrictions sanitaires.

Source : FranceInfo 

À lire aussi : Tests Covid : vers une généralisation du test anal ?

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0